Force 136

Publié le par Roger Cousin

Force 136 était une unité du SOE en Asie du Sud-Est, constituée de militaires britanniques ou d’autres pays alliés, formés par les Britanniques, pour encadrer les maquis dans les territoires d’Asie occupés par les Japonais et y mener des actions subversives. En 1944 est mis en place à Calcutta un service de renseignement français, la Section de Liaison Française en Extrême Orient, qui dispose d’un service Action baptisé French Indochina Section qui dépend pour emploi de la Force 136. L’état-major de la FIS se trouve à Kandy, à Ceylan, tout comme le bureau central de la Force 136, et la centrale d’exécution à Calcutta, en Inde. À partir de novembre 1944, la FIS commence à parachuter des équipes de commandos, notamment au Laos.

De nombreux officiers français de la Force 136 sont d’anciens du BCRA (Bureau central de renseignements et d'action), les services secrets de la France libre. Bob Maloubier, le fondateur du corps des nageurs de combat français, est un ancien membre de cette unité. Dans le film Le Pont de la rivière Kwaï, le sabotage du pont est effectué par un commando d’une Force 316. En fait, il s’agit bien de la Force 136, les acteurs arborant d’ailleurs sur la manche de leur uniforme l'écusson de cette force spéciale. Les officiers britanniques David Smiley, Peter Kemp, Rowland Winn, Christopher Blathwayt, Sydney Hudson et les colonels français Jean Le Morillon, Jean Sassi et Jean Deuve furent membres de la Force 136. D. Smiley fut parachuté en Thaïlande le 29 mai 1945 et J. Deuve au Laos le 22 janvier 1945, J. Le Morillon au Laos le 28 février 1945 et J. Sassi au Laos également le 4 juin 1945.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article