Hirsch Maurice de

Publié le par Roger Cousin

Hirsch Maurice deMaurice baron de Hirsch de Gereuth (Munich, Bavière, 1831 – Ersékùjvàr, Hongrie, 1896), financier et philanthrope. Petit-fils d'un banquier de l'Allemagne méridionale, anobli par la maison de Bavière, à dix-sept ans, il joue déjà son argent de poche à la Bourse des matières premières. Il épouse (1855) Clara Bischoffsheim dont un fils, Lucien (1857-1887). À Bruxelles, Maurice de Hirsch sera le cofondateur de la Banque Bischoffsheim de Hirsch, qui, absorbée en 1870 par la Banque des Pays-Bas, donnera naissance en 1872, après fusion avec la Banque de Paris, à la Banque de Paris et des Pays-Bas.

En 1873, après le krach de la Bourse de Vienne, il investit avec succès en Autriche. En 1869, il obtient la concession de la Porte ottomane pour la construction du chemin de fer reliant Istanbul au reste de l'Europe. Il fonde alors la Compagnie des Chemins de fer d'Orient. Ses affaires lui valent l'inimitié de Bismarck, mais également celle des banquiers catholiques qui lui prêtent un rôle de première main dans le krach de l'Union générale en 1882.

Compromis dans l'aventure boulangiste aux côtés des royalistes, il ne s'intéresse cependant guère à la politique mais se mobilise pour les Juifs de Turquie, finançant des écoles et des dispensaires, puis surtout pour ceux de Russie, soumis depuis l'assassinat du tsar Alexandre II de Russie en 1881 à une vague de pogroms. Il consacre une partie de sa fortune à organiser leur émigration vers l'Amérique, essentiellement l'Argentine, où il donne une somme de 50 millions de francs.

Le succès n'est pas à la hauteur des espérances et l'entreprise est combattue par Theodor Herzl, fondateur du sionisme. Les deux hommes s'expliquent en tête à tête en 1895, un an avant la mort de Hirsch mais la discussion tourne court. À la mort de Hirsch, la Jewish Colonization Association, créée en 1891, possédait en Argentine plus de 100 000 hectares, sur lesquels vivront un millier de familles. À Paris, Maurice de Hirsch habite un hôtel particulier au 2, rue de l’Élysée (construit pour l’impératrice Eugénie, agrandi et englobé dans le n° 4 par le baron de Hirsch, auj. annexe du Palais de l'Élysée, ISMH). Il possède également le château de Beauregard à La Celle-Saint-Cloud, acquis en 1872, qu’il fait entièrement restaurer pour lui redonner sa splendeur passée.

En Angleterre, il possède une écurie de chevaux de courses qui remportera quelques courses prestigieuses (Oaks Stakes, St. Leger Stakes, 1000 guinées Stakes et l'Ascot Gold Cup). Le baron décède le 21 avril 1896, à l'âge de 65 ans en Hongrie. Sa femme continue son œuvre charitable, jusqu'à son propre décès, qui intervient le 1er avril 1899.

Publié dans Banques et Banquiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article