Howard Trevor

Publié le par Mémoires de Guerre

Trevor Howard, né Trevor Wallace Howard-Smith le 29 septembre 1913 à Cliftonville dans le Kent et mort le 7 janvier 1988 à Bushey dans l'Hertfordshire, était un acteur britannique.

Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor
Howard Trevor

Trevor Wallace Howard-Smith est né à Cliftonville, Margate, Kent, Angleterre, le 29 septembre 1913, le seul garçon et le premier enfant d'Arthur John Howard-Smith, représentant de Ceylan (devenu le Sri Lanka) pour la Lloyd's of London, et de sa femme canadienne, Mabel Grey Wallace, infirmière. Jusqu'à l'âge de cinq ans, il vécut à Colombo, Ceylan ; ensuite, il voyagea en compagnie de sa mère, jusqu'à ce qu'il soit envoyé, à l'âge de huit ans, à Bristol pour y fréquenter le Clifton College ; après quoi, il suivit des cours d'art dramatique à la Royal Academy of Dramatic Art (la RADA) et se produisit plusieurs années durant sur des scènes londoniennes avant l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale. Son premier cachet, il l'obtint pour jouer dans la pièce Revolt in a Reformatory (1934), avant son départ de la RADA en 1935, qu'il quitta pour interpréter de petits rôles. Cette année-là, il fut remarqué par un chasseur de talents de la Paramount Pictures, mais il déclina l'offre qui lui était faite de travailler pour le cinéma, préférant poursuivre une carrière au théâtre. Apparemment, cette décision n'était pas mauvaise puisque, en 1936, il fut invité à rejoindre le Stratford Memorial Theatre et, à Londres, il lui fut donné de camper le rôle d'un des étudiants de French without Tears, pièce de Terence Rattigan qui devait tourner pendant deux ans.

Il rentra à Stratford en 1939. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata, Howard se présenta comme volontaire à la RAF et à l'armée britannique, mais il se heurta à un refus d'un côté comme de l'autre. Malgré tout, en 1940, après avoir travaillé pour le théâtre de répertoire de Colchester, il fut mobilisé et affecté au Royal Corps of Signals, division aéroportée, où il devait accéder au grade de second lieutenant, avant d'être contraint au départ en 1943 pour cause d'invalidation. Alors que des histoires du courage qu'il aurait montré au front lui valurent le respect de la part de ses collègues acteurs et de ses admirateurs, des dossiers tenus au Bureau des archives révèlent qu'il fut réformé pour raison d'instabilité mentale et de « personnalité psychopathe »1. Ces histoires d'héroïsme à la guerre furent à l'origine fabriquées, contre son gré, à des fins publicitaires, quoique Howard a pu également raconter qu'il s'était retrouvé parachuté dans la Norvège en pleine occupation nazie, et qu'il s'était battu aux côtés des Alliés au moment de l'invasion de la Sicile. En 1943, Howard fit son retour sur les planches dans une pièce appelée The Recruiting Officer, et c'est à cette occasion qu'il rencontra l'actrice Helen Cherry, qu'il épousa l'année suivante, et avec qui il aura deux enfants.

Howard avait quelque peu la réputation de mener une vie de bâton de chaise, du fait d'un gosier en pente. Sous l'influence de l'alcool, il pouvait s'embarquer dans des exploits devenus célèbres, dont un qui lui valut une arrestation à Vienne, pour avoir usurpé l'identité d'un officier. En dépit de ce penchant pour la boisson, néanmoins, il resta toujours fiable et professionnel, évitant toujours soigneusement que l'alcool n'affectât son travail. En 1944, un court rôle dans L'Héroïque Parade (The Way Ahead), l'un des meilleurs films de guerre britanniques, lui sert de tremplin vers une carrière au cinéma. Il enchaîne avec Le Chemin des étoiles (The Way to the Stars, 1945), qui le conduit ensuite vers le rôle pour lequel Howard est surtout connu, celui du médecin de Brève Rencontre (Brief Encounter, 1945), film où il a pour partenaire Celia Johnson. Réalisé par David Lean, le film remporta un prix au Festival de Cannes et valut à Howard des éloges considérables de la part de la critique. Howard va jouer ensuite dans deux thrillers à succès réalisés par Frank Launder et Sidney Gilliat : L'Étrange Aventurière (I See a Dark Stranger, 1945) et La Couleur qui tue (Green for Danger, 1946), suivis par Je suis un fugitif (They Made me a Fugitive, 1947), film d'Alberto Cavalcanti dans lequel on peut détecter les racines du réalisme britannique au cinéma. En 1947, Laurence Olivier l'invita à jouer Petruccio dans un production de l'Old Vic de La Mégère apprivoisée.

Malgré une critique du Times disant « On ne peut se rappeler avoir vu meilleur Petruccio », l'occasion de collaborer à nouveau avec David Lean, dans Les Amants passionnés (The Passionate Friends, 1948), fit que Howard se tourna de nouveau vers le cinéma, bien qu'il s'était acquis une solide réputation en tant qu'acteur de théâtre. Mais les longues tournées, aussi, lui pesaient et le cinéma lui offrait des occasions de voyager séduisantes ; en conséquence, à partir de ce moment, il ne devait plus changer de cap. La réputation de Howard comme acteur de cinéma fut assurée par son rôle dans Le Troisième Homme (The Third Man, 1949). Dans ce film, il jouait le type de personnage avec lequel il resta le plus souvent associé : l'officier de l'armée britannique, un peu rigide, un peu bourru, mais compétent. Il joua également dans La Clef (The Key, 1958), un film tiré d'un roman de Jan de Hartog, un rôle pour lequel il reçut le Prix du meilleur acteur de la BAFTA, la British Academy of Film and Television Arts. Deux ans plus tard, il tourna dans Amants et Fils (Sons and Lovers, 1960) et fut nommé pour l'Oscar du meilleur acteur. Un autre de ses films notables de cette période fut Le Fond du problème (The Heart of the Matter, 1953), encore une histoire de Graham Greene, et un film pour lequel sans doute Howard offrit sa meilleure performance au grand écran.

Acteur de genre, il apparut à de nombreuses reprises dans des films de guerre et des films historiques en costumes d'époque. On le vit dans Les Révoltés du Bounty (Mutiny on the Bounty, 1962), Grand méchant loup appelle (Father Goose, 1964), Morituri (1965), L'Express du colonel Von Ryan (Von Ryan's Express, 1965), La Bataille d'Angleterre (Battle of Britain, 1969), La Fille de Ryan (Ryan's Daughter, 1970), citons également Ludwig ou le Crépuscule des dieux où il incarna avec maestria un fier Richard Wagner, Superman (1978) et Gandhi (1982). Un des films dans lequel il éprouva le plus de plaisir à jouer fut Sir Henry at Rawlinson End coécrit par Steve Roberts et Vivian Stanshall (1980) ; il y joue le rôle titre. The Dawning (1988) fut son tout dernier film, et l'un des plus étranges de sa filmographie. C'est à la télévision que Howard commença à trouver des rôles plus consistants. En 1962, il incarna Lövborg dans l'adaptation d'Ibsen, Hedda Gabler, où il joue au côté d'Ingrid Bergman et, l'année suivante, en 1963, il remporta un Emmy Award pour son interprétation de Disraeli dans The Invincible Mr Disraeli. Dans les années 1970, il fut salué pour son interprétation d'un abbé dans Le Visiteur (Catholics, 1973) et, en 1975, il reçut une nomination aux Emmy pour le rôle de l'abbé Faria dans une version pour le petit écran du Comte de Monte-Cristo. À la fin de la décennie, Celia Johnson et lui se trouvèrent de nouveau réunis, pour une interprétation émouvante dans un film tout empreint de nostalgie, Staying On (1980), écrit par Paul Scott.

Filmographie

  • 1944 : L'Héroïque Parade (The Way Ahead) : officier sur le bateau (non crédité)
  • 1945 : Le Chemin des étoiles (The Way to the Stars) : Squadron Leader Sil Carter
  • 1945 : Brève Rencontre (Brief Encounter) : Dr. Alec Harvey
  • 1946 : La Couleur qui tue (Green for Danger) : Dr. Barney Barnes
  • 1946 : I See a Dark Stranger : Lt. David Baynes
  • 1947 : They Made Me a Fugitive : Clem Morgan
  • 1947 : So Well Remembered : Dr. Richard Whiteside
  • 1949 : Les Amis passionnés (The Passionate Friends) : Prof. Steven Stratton
  • 1949 : Le Troisième Homme (The Third Man) : Major Calloway
  • 1950 : Odette, agent S 23 (Odette) : Captain Peter Churchill / Raoul
  • 1950 : Golden Salamander : David Redfern
  • 1951 : The Clouded Yellow : Maj. David Somers
  • 1951 : Lady Godiva Rides Again : Guest at theater accepting program
  • 1952 : The Stranger's Hand : Major Court
  • 1952 : Le Banni des îles : Peter Willems
  • 1952 : Gift Horse : Lt. Cmdr Hugh Alginon Fraser
  • 1953 : Le Fond du problème (The Heart of the Matter) : Harry Scobie
  • 1954 : April in Portugal : Narrator (voix)
  • 1955 : Les Amants du Tage : Inspector Lewis
  • 1955 : Commando sur la Gironde (The Cockleshell Heroes) : Captain Thompson
  • 1956 : La Course au soleil (Run for the Sun) : Browne
  • 1956 : Le Tour du monde en quatre-vingts jours (Around the World in Eighty Days) de Michael Anderson : Denis Fallentin, Reform Club Member
  • 1957 : Manuela : James Prothero
  • 1957 : Police internationale (Interpol) : Frank McNally
  • 1958 : La Clef (The Key) : Capt. Chris Ford
  • 1958 : Les Racines du ciel (The Roots of Heaven) de John Huston : Morel
  • 1960 : Amants et Fils (Sons and Lovers) : Walter Morel
  • 1960 : Moment of Danger : John Bain
  • 1962 : The Lion : John Bullit
  • 1962 : Les Révoltés du Bounty (Mutiny on the Bounty), de Lewis Milestone : Capt. William Bligh
  • 1963 : Hedda Gabler (TV) : Ejlert Lövborg
  • 1963 : The Invincible Mr. Disraeli (TV) : Benjamin Disraeli
  • 1964 : L'Affaire Winstone (Man in the Middle) : Maj. John Kensington (psychiatrist)
  • 1964 : Grand méchant loup appelle (Father Goose) : Commander Frank Houghton
  • 1965 : Le Liquidateur (The Liquidator) : Colonel Mostyn (no 2)
  • 1965 : Opération Crossbow (Operation Crossbow) : Professor Lindemann
  • 1965 : L'Express du colonel Von Ryan (Von Ryan's Express) : Major Eric Fincham
  • 1965 : Morituri : Col. Statter
  • 1965 : Eagle in a Cage (TV) : Napoleon
  • 1966 : Opération Opium (The Poppies Are Also Flowers) de Terence Young : Sam Lincoln
  • 1966 : La Fantastique Histoire vraie d'Eddie Chapman (Triple Cross) : Distinguished Civilian (Freddie Young)
  • 1967 : Les Turbans rouges (The Long Duel) : Young
  • 1967 : Pretty Polly : Robert Hook
  • 1968 : La Charge de la brigade légère (The Charge of the Light Brigade) : Lord Cardigan aka James Thomas Brudenell 7th Earl of Cardigan
  • 1969 : L'Ange et le Démon (Twinky) : Lola's grandfather
  • 1969 : La Bataille d'Angleterre (Battle of Britain) : Air Vice Marshal Keith Park
  • 1970 : La Fille de Ryan (Ryan's Daughter) : Father Collins
  • 1971 : Les Doigts croisés (To Catch a Spy) : Sir Trevor Dawson
  • 1971 : Marie Stuart, reine d'Écosse (Mary, Queen of Scots) : Sir William Cecil
  • 1971 : The Night Visitor : The Inspector
  • 1971 : Kidnapped : Lord Advocate Grant
  • 1972 : The Offence : Lieutenant Cartwright, Detective Superintendant
  • 1972 : Jeanne, papesse du diable (Pope Joan) : Pope Leo
  • 1972 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Ludwig) : Richard Wagner
  • 1973 : Craze : Supt. Bellamy
  • 1973 : Maison de poupée (A Doll's House) : Dr. Rank
  • 1973 : Le Visiteur (Catholics) (TV) : The Abbot
  • 1973 : Who? : Colonel Azarin
  • 1974 : Cause for Concern : Narrator (voix)
  • 1974 : Persecution : Paul Bellamy
  • 1974 : 11 Harrowhouse : Clyde Massey
  • 1975 : Le Comte de Monte-Cristo (The Count of Monte-Cristo) (TV) : Abbe Faria
  • 1975 : Hennessy : Cmdr. Rice
  • 1975 : Conduct Unbecoming : Col. Benjamin Strang
  • 1976 : Les Origines de la mafia ("Alle origini della mafia") (feuilleton TV) : Don Gonsalvo Saccone (épisode "Speranza, La")
  • 1976 : Albino : Johannes
  • 1976 : The Bawdy Adventures of Tom Jones : Squire Western
  • 1976 : Le Tigre du ciel (Aces High) : Lieutenant Colonel Silkin
  • 1976 : Eliza Fraser : Capt. Foster Fyans
  • 1977 : Babel Yemen : Narrator (voix)
  • 1977 : The Last Remake of Beau Geste : Sir Hector
  • 1978 : Slavers : Alec Mackenzie
  • 1978 : Stevie : The Man
  • 1978 : Superman : Premier Sage
  • 1979 : The Spirit of Adventure: Night Flight (TV) : Riviere
  • 1979 : Hurricane : Father Malone
  • 1979 : Meteor : Sir Michael Hughes
  • 1980 : The Shillingbury Blowers : Dan 'Saltie' Wicklow
  • 1980 : Windwalker : Windwalker
  • 1980 : Le Commando de sa Majesté (The Sea Wolves) : Jack Cartwright
  • 1980 : Sir Henry at Rawlinson End : Sir Henry Rawlinson
  • 1980 : Staying On (TV) : Col. Tusker Smalley
  • 1981 : Les Années lumière : Yoshka Poliakeff
  • 1981 : Les Muppets à Londres (The Great Muppet Caper) : Agressive Man in Restaurant
  • 1982 : Deadly Game (TV) : Gustave Kummer
  • 1982 : Inside the Third Reich (TV) : Prof. Heinrich Tessenow
  • 1982 : The Missionary : Lord Henry Ames
  • 1982 : Gandhi : Judge Broomfield
  • 1984 : Flashpoint Africa (TV) : Program Controller
  • 1984 : George Washington (feuilleton TV) : Lord Fairfax
  • 1984 : Sword of the Valiant: The Legend of Sir Gawain and the Green Knight : King Arthur
  • 1985 : C'était demain : Brigadier Croshawe
  • 1985 : This Lightning Always Strikes Twice (TV)
  • 1985 : God Rot Tunbridge Wells (TV) : Georg Friedrich Handel
  • 1985 : Dust : The father
  • 1986 : Pierre le Grand ("Peter the Great") (feuilleton TV) : Sir Isaac Newton
  • 1986 : Foreign Body : Dr. Stirry
  • 1986 : Shaka Zulu (feuilleton TV) : Lord Charles Somerset
  • 1986 : La Colombe de Noël (Christmas Eve) (TV) : Maitland
  • 1987 : Shaka Zulu : Lord Charles Somerset
  • 1987 : Hand in Glove (TV) : Vicar
  • 1987 : Sur la route de Nairobi (White Mischief) : Jack Soames
  • 1988 : The Dawning : Grandfather
  • 1988 : The Unholy : Father Silva

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article