Ils y ont cru - Une histoire intime de l'Italie de Mussolini

Publié le par Christopher Duggan

Ils y ont cruA quel point les Italiens ont-ils été fascistes ? La question du soutien de la population allemande au régime nazi est depuis longtemps travaillée et débattue : étrangement, elle n'a jamais été posée aussi clairement pour l'Italie fasciste. Pour v répondre. Christopher Duggan s'est plongé pour la première Bris dans des fonds d'archives inexploités: une mine d'écrits intimes rédigés, entre 1920 et 1915, par des Italiens venant de tous les horizons de la société.

Du la lecture de centaines de journaux intimes, de milliers de lettres, il tire un portrait fascinant de l'Italie fasciste, vue de l'intérieur. Comment un hôtelier florentin, un jeune Napolitain appelé sous les chapeaux, une institutrice toscane, ont-ils vécu, au jour le jour, les événements de la grande Histoire - la marche sur Rome, les campagnes militaires en Afrique, la Seconde Guerre mondiale ? Comment ont-ils compris, espéré.

jugé le régime incarné par Mussolini ? Ce qui frappe, à entendre les voix de ces gens ordinaires, c'est l'immense engouement suscité dans tout un peuple par le Duce, qui perdura alors même que le pays s'effondrait dans la guerre. Derrière, une question essentielle, qui résonnera en chacun : comment ces hommes et ces lemmes, que l'on sent si humains et si proches, ont-ils pu s'aveugler à ce point ? Qu'est-ce que vivre, simplement vivre, en des heures sombres et troubles ?

book Fiche Technique

  • Date de parution : 08/01/2014
  • Auteur : Christopher Duggan
  • Editeur : Flammarion
  • Collection : Au fil de l'histoire
  • ISBN : 978-2-08-122835-1
  • EAN : 9782081228351

bookBiographie de Christopher Duggan

Christopher Duggan est professeur d'histoire italienne à l'université de Reading (Royaume-Uni). Ses ouvrages sur l'Italie contemporaine, traduits en plusieurs langues, lui ont valu de nombreuses récompenses en Italie et au Royaume-Uni.

Publié dans Bibliothèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article