Industriels et Banquiers sous l'occupation

Publié le par Annie Lacroix-Riz

Industriels et Banquiers sous l'occupationTrop longtemps le débat public concernant la Deuxième Guerre mondiale s'est concentré sur la responsabilité des puissances de l'Axe. Les contours de ce débat, aujourd'hui, sont en train de changer... Le monumental ouvrage d'Annie Lacroix-Riz sort donc au "moment juste".Il a été écrit presque exclusivement à partir du dépouillement des archives originales françaises et allemandes. Il fera date dans l'historiographie européenne de la guerre de 1940/1945.

La richesse des sources, l'érudition de l'auteur sont proprement stupéfiantes. Le livre est écrit, malgré son lourd appareil scientifique, en une langue brillante, vivante, qui rend la lecture en permanence passionnante. Et surtout, l'auteur tire clairement des conclusions. En été 1940, les banquiers et industriels français participent avec conviction à la liquidation des institutions républicaines. Ils s'installent dans la collaboration comme poussés par une sorte de loi naturelle. D'abord, dans les années 30, la minorité d'opérateurs économiques qui contrôle la France nourrit une admiration solide pour les prouesses techniques du Reich.

Vichy n'a pas eu besoin de pousser les capitalistes à la collaboration : des cartels "européens" (dominés par les entreprises nazies), des sociétés mixtes franco-allemandes poussent comme des champignons. Les livraisons industrielles françaises au Reich et à sa machine de génocide, les crédits astronomiques, tout se met en place avec une rapidité et une bonne volonté impressionnantes... Un chapitre particulièrement révoltant du livre est consacré à l'aryanisation des fortunes mobilières, immobilières, industries et participations bancaires appartenant à des Français de confession israélite, mués en quelques heures et brutalement en parias.» Par endroits ce livre se lit comme un roman policier, mais la plupart du temps - et malgré la rigueur absolue de la recherche historique qui le nourrit - il est un traité fascinant des moeurs, mensonges et pratiques inavoués du grand patronat traumatisé par le Front populaire.» Jean Ziegler.

Annie Lacroix-Riz est ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée d'histoire, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris 7. Elle a déjà publié, entre autres ouvrages, Le choix de Marianne : les relations franco-américaines de 1944 à 1947 et Le Vatican, l'Europe et le Reich. Problématique, méthodologie et prolégomènes de la collaboration économique. La collaboration économique en débat : concepts et sources.

De l'apaisement économique à la collaboration. Les divers niveaux de la collaboration bancaire et industrielle, du court terme au long terme. Les «  commandes allemandes  », 1940-1941 : vers la couverture de l'ensemble du territoire. L'ère de gloire des «  commandes allemandes  », 1941-1944. Le sens des cartels. Les cessions de titres «  aryens  » et juifs. L'association de capitaux : La France, royaume de la chimie allemande. Diversité des branches, dominante aryanisatrice et camouflage. La collaboration économique, analyse politico-militaire et sociale. De l'alliance allemande à l'alliance américaine : les étapes. Collaboration économique et rapports sociaux.

Auteur : Lacroix-Riz
Collection : HISTOIRE ARMAND COLIN
EAN13 : 9782200251093
Date de parution : 29/09/1999
Editeur : ARMAND COLIN


Publié dans Bibliothèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article