Kemper Werner

Publié le par Mémoires de Guerre

Werner Kemper, né en 1899 en (Allemagne) et décédé en 1976, était un médecin allemand, psychanalyste et dont le passé au sein du régime nazi a été longuement débattu longtemps longtemps après la fin de la seconde guerre mondiale

Kemper Werner

Il a notamment collaboré à l'institut Göring après avoir été membre de la Deutsche Psychoanalytical Association. Il avait été analysé par Carl Müller-Braunschweig et Harald Schultz-Hencke qui eux aussi décidèrent d'être psychothérapeutes dans l'institut Göring dont Carl Gustav Jung avait aussi été président. Avec un parcours tortueux rempli d'ombres et d'omissions, on l'a notamment soupçonné d'avoir dénoncé un de ses patients John Rittmeister membre de l'Orchestre Rouge mais ceci est formellement contesté par d'autres historiens. Il aurait été l'analyste de la femme de Matthias Göring. Il a même prétendu que c'est cela qui lui a permis de défendre la psychanalyse freudienne.

John Rickman l'a en toute confiance désigné comme un didacticien pour reprendre la continuité de la psychanalyse dans Allemagne d'après guerre. C'est ensuite en Allemagne de l'Est qu'on retrouve Kemper et cette fois, selon Elisabeth Roudinesco, comme marxiste fondant un institut de psychothérapie pavlovien et anti-freudien. En 1949, il émigre en famille à Rio de Janeiro au Brésil où il contribua à fonder une société psychanalytique. En 1967, il rentre en Allemagne et c'est alors qu'au Brésil se découvre l'affaire d'un médecin militaire du nom d'Amilcar Lobo Moreira qui était un tortionnaire de la dictature. Ce médecin avait suivi une cure didactique par un disciple de Kemper.

Publié dans Médecins SS, Scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article