Klein Théo

Publié le par Mémoires de Guerre

Théo Klein, de son nom complet Théodore Klein, né le 25 juin 1920 à Paris (France) et mort le 28 janvier 2020, est un avocat français qui a notamment exercé, de 1983 à 1989, les fonctions de président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). Défenseur du projet sioniste autant que patriote français, Théo Klein n'a jamais cessé de se faire l'avocat des valeurs laïques et républicaines françaises. Auteur de plusieurs ouvrages, il est l'un des principaux représentants du judaïsme libéral en France. Il tient des positions critiques sur la politique extérieure d'Israël et sur ses soutiens inconditionnels. 

Klein Théo
Klein Théo
Klein Théo

Origines et études

Né dans le 10e arrondissement de Paris, Théo Klein est de nationalité française et israélienne. Arrière-petit fils du grand rabbin de Colmar, il naît dans une famille juive alsacienne très enracinée dans la double fidélité à la tradition juive et à la République. Théo Klein a connu la guerre, l’Occupation, la tragédie des années brunes avant de s’engager pour un judaïsme ouvert, critique, de pluralité dans une vision toute personnelle de l’avenir du peuple juif. Il étudie à l'École Maïmonide (Boulogne-Billancourt). Théo Klein est licencié en droit, diplômé de l’école des Sciences politiques. 

Scoutisme et Résistance

Théo Klein pratique le scoutisme chez les Éclaireurs israélites de France sous le totem de « Faucheux » avant la Seconde Guerre mondiale à Paris puis à Vichy. Commissaire local à Marseille en 1941-42, il intègre le réseau « La Sixième » et devient responsable du secteur de Grenoble. Il a été, durant les années 1942/1944, l’un des responsables de la Résistance juive en France et a notamment participé au sauvetage de centaines d’enfants en zone Sud. Il a été le premier président des Anciens de la résistance juive (ARJ). 

Avocat

Théo Klein est avocat à la Cour d’appel de Paris en 1945 et inscrit au barreau israélien à partir de 1970, ainsi que membre de la Cour d'arbitrage internationale de la C.C.I. En 1978, il a fondé le cabinet d'avocats Klein & Associés, actuellement dénommé KGA Avocats. 

Organisations juives

Théo Klein a participé à la reconstruction du judaïsme français à la Libération en occupant des postes à responsabilités dans de nombreuses organisations juives. De 1945 à 1950, il fut président de l'Union des étudiants juifs de France. De 1970 à 1973, Théo Klein fut vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). De 1983 à 1989, Théo Klein est Président du CRIF. Théo Klein a été membre du Comité international du Musée d'Auschwitz et président du Jury du prix Mémoire de la Shoah jusqu’à sa dissolution en 2009.

Théo Klein a été président d'honneur du CRIF et président du Musée d'art et d'histoire du judaïsme à Paris. Théo Klein a initié et organisé la négociation judéo-catholique en vue de la solution de l'« affaire du Carmel d'Auschwitz » et, à ce titre, a coprésidé avec le cardinal Decourtray le groupe de contact qui a permis l'élaboration puis l'exécution des accords bilatéraux et l'installation des sœurs carmélites à l'extérieur du camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz.

Après sa retraite, Théo Klein consacre son activité personnelle à diverses interventions dans les médias et dans des colloques et séminaires (notamment concernant la relation Israël-Palestine). En mars 2012, dans une lettre adressée à Richard Prasquier, actuel président du CRIF, Théo Klein rompt les liens avec le conseil juif en reprochant à ce dernier de participer à la campagne contre le journaliste de France Télévisions Charles Enderlin, dans l'affaire Mohammed al-Durah. 

Mort

Théo Klein meurt le 28 janvier 2020 à l’âge de 99 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article