Krüger Hardy

Publié le par Mémoires de Guerre

Hardy Krüger est un acteur allemand, né le 12 avril 1928 à Berlin sous le nom Franz Eberhard August Krüger. Le sommet de sa carrière se situe dans les années 1960-1970, en particulier en France sous la direction de Denys de La Patellière, Serge Bourguignon, Georges Lautner ou Claude Autant-Lara

Krüger Hardy

Carrière

Hardy Krüger est le fils d’un ingénieur et passe son enfance dans le quartier de Biesdorf à Berlin. Ses parents sont des inconditionnels du parti nazi. En 1941, à l’âge de 13 ans, il intègre une Adolf-Hitler-Schule ou Napola (école créée par le Parti national-socialiste allemand en 1937 pour former les futurs cadres administratifs et dirigeants de l’État) à Sonthofen en Bavière. À 16 ans, il est choisi pour son physique de parfait aryen pour tourner dans un film de propagande nazie Les jeunes aigles. Il est incorporé en mars 1945, à presque 17 ans, dans la 38e division SS de grenadiers « Nibelungen » de la Wehrmacht, alors engagée dans de terribles combats pour la défense d'un Troisième Reich à l'agonie. Il reçoit l'ordre d'exécuter des prisonniers américains noirs mais son refus le fait condamner à mort pour lâcheté et il n'est gracié qu'in extremis par un officier qui pendant quelque temps l'emploie comme estafette. Un peu plus tard, il déserte puis est fait prisonnier par l’armée américaine dans le Tyrol.

Après la guerre, il entame une carrière nationale d'acteur sous la direction de réalisateurs tels qu'Alfred Weidenmann, Helmut Weiss ou encore Rudolf Jugert. C’est Otto Preminger qui, en 1953, dans La Lune était bleue (The Moon Is Blue), lui offre son premier rôle à l’étranger et lance sa carrière internationale. Avec son physique germanique, il est très souvent cantonné à jouer des personnages caricaturaux adeptes du nazisme ou des soldats allemands. Outre l'allemand, il s'exprime couramment en français et en anglais. En France, il apparaît à l’écran dans de nombreux films comme, notamment, Un taxi pour Tobrouk (1961), Les Dimanches de Ville-d'Avray (1962, Oscar du meilleur film étranger) et La Grande Sauterelle (1967). Mais son rôle le plus marquant demeure sans conteste celui qu’il tient dans Le Franciscain de Bourges, réalisé en 1967 par Claude Autant-Lara

Vie privée

Krüger a été marié de 1950 à 1964 à l'actrice allemande Renate Densow (1918-2006) de dix ans son aînée ; de cette relation commencée pendant la Seconde guerre mondiale, alors que Krüger n'avait que 16 ans, est née en 1945 sa première fille, la future actrice Christiane Krüger. Sa deuxième épouse, de 1964 à 1977, a été l’artiste-peintre italienne Francesca Marazzi. Ils ont eu deux enfants : Malaika Krüger (née en 1967) et Hardy Krüger Jr. (né en 1968), tous deux devenus acteurs. Dans les années 1960 et 1970 les Krüger vivaient dans leur propriété du Hatari-Lodge, située en Tanzanie au pied du Kilimandjaro. 

Cette résidence avait servi de décor au film Hatari ! sorti en 1962. Elle s'est ensuite agrandie pour devenir une résidence hôtelière. En 1978, Hardy Krüger épouse en troisièmes noces l'Américaine Anita Park avec laquelle il vit entre Hambourg et la Californie. Jusqu'en 2013, la famille vivait dans une maison en bois près de Lake Arrowhead, dans un domaine forestier des montagnes de San Bernardino qui dominent Los Angeles. Depuis lors ils sont la moitié de l’année à Palm Springs. Un documentaire lui est consacré en 2018, réalisé par Annette Heinrich. 

Récompenses

  • 1959 Bravo Otto (bronze)
  • 1960 Bravo Otto (silver)
  • 1983 Deutscher Filmpreis
  • 1986 Goldene Kamera
  • 2001 Bavarian Film Awards Honorary Award
  • 2001 Officier de la Légion d’Honneur
  • 2008 Bambi: Lifetime Achievement Award
  • 2009 Grand Cross of Merit, neck cross
Krüger Hardy

Filmographie

  • 1944 : Junge Adler d’Alfred Weidenmann : Bäumchen
  • 1949 : Diese Nacht vergess ich nie de Johannes Meyer : Eugen Schröter
  • 1949 : Kätchen für alles d’Akos von Ratony : Schuspielschüler
  • 1949 : Das Fräulein und der Vagabund d’Albert Benitz : Karl
  • 1950 : Das Mädchen aus der Südsee de Hans Müller : Richard Kirbach
  • 1950 : Insel ohne Moral de Volker von Collande : Manfred
  • 1951 : La Beauté mène la danse d’Akos von Ratony : Juppi Holunder Jr
  • 1951 : Mein Freund, der Dieb de Helmut Weiss : Bimbo
  • 1952 : Mon nom est Niki (Ich heiße Niki) de Rudolf Jugert : Paul
  • 1952 : Alle kann ich nicht heiraten de Hans Wolff : Edi
  • 1952 : Illusion in Moll de Rudolf Jugert : Paul Alsbacher
  • 1953 : La Lune était bleue (The Moon Is Blue) d’Otto Preminger : Un touriste
  • 1953 : La Vierge sur le toit (Die Jungfrau auf dem Dach) d'Otto Preminger (version allemande de La Lune était bleue, 1953) : Donald Gresham
  • 1953 : Tant que tu m'aimeras (Solange du da bist) de Harald Braun : Stefan Berger
  • 1953 : Muss man sich gleich scheiden lassen ? de Hans Schweikart : Andreas von Doerr
  • 1953 : Ich und du d'Alfred Weidenmann : Peter Erdmann
  • 1954 : Der letzte Sommer de Harald Braun : Rikola Valbo
  • 1955 : Le Beau Danube bleu Spécial:Contribs/ de Hans Schweikart : König Richard
  • 1955 : Der Himmel ist nicht ausverkauft d'Alfred Weidenmann : Michael
  • 1955 : Rendez-moi justice (Alibi) d'Alfred Weidenmann : Harald Meinhardt
  • 1956 : Facteur en jupons (Die Christel von der Post) de Karl Anton : Horst Arndt
  • 1956 : Liane la sauvageonne (Liane, das Mädchen aus dem Urwald) d'Eduard von Borsody : Thoren
  • 1957 : L'Évadé du camp 1 (The One That Got Away) de Roy Ward Baker : Franz Von Werra
  • 1957 : Banktresor 713 de Werner Klingler : Klaus Burckhardt
  • 1957 : Le Renard de Paris (Der Fuchs von Paris) : Capt. Fürstenwerth
  • 1958 : Avouez docteur Corda (Gestehen Sie, Dr Corda) de Josef von Báky : Dr. Fred Corda
  • 1958 : Bachelors of hearts de Wolf Rilla : Wolf Hauser
  • 1959 : L'Enquête de l'inspecteur Morgan (Blind Date) de Joseph Losey : Jan-Van Rooyer
  • 1959 : Et tout le reste n'est que silence (Der Rest ist Schweigen) d'Helmut Käutner : John H. Claudius
  • 1959 : Sans tambour ni trompette (Die Gans von Sedan) de Helmut Käutner : Fritz Brösicke
  • 1960 : Opération coffre-fort (Bumerang) d'Alfred Weidenmann : Robert Wegner
  • 1961 : Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière : Capt. Ludwig von Stegel
  • 1961 : Zwei unter Millionen de Victor Vicas : Karl
  • 1961 : Le rêve de Lieschen Mueller (Der Traum von Lieschen Muller) : Un chasseur d'autographe
  • 1962 : Hatari ! de Howard Hawks : Kurt Muller
  • 1962 : Les Dimanches de Ville-d'Avray de Serge Bourguignon : Pierre
  • 1962 : Les quatre vérités : El rubio
  • 1964 : Le Gros Coup de Jean Valère : Frank Willes
  • 1965 : Les Pianos mécaniques (Los pianos mecánicos) de Juan Antonio Bardem : Vincent
  • 1965 : Le Chant du monde de Marcel Camus : Antonio
  • 1965 : Le Vol du Phénix (The Flight of the Phoenix) de Robert Aldrich : Heinrich Dorfmann
  • 1966 : L'Espion de Raoul Lévy : Conseiller Peter Heinzmann
  • 1967 : La Grande Sauterelle de Georges Lautner : Karl
  • 1967 : Le Franciscain de Bourges de Claude Autant-Lara : Alfred Stanke
  • 1968 : La Bataille de la Neretva de Veljko Bulajić : Col. Kranzer
  • 1969 : La Religieuse de Monza (La monaca di Monza) d'Eriprando Visconti : Paolo Arrigone
  • 1969 : La Tente rouge (La tenda rossa) de Mikhaïl Kalatozov : l’aviateur Lundborg
  • 1969 : Le Secret de Santa Vittoria (The Secret of Santa Vittoria) de Stanley Kramer : Capt von Prum
  • 1972 : Diabólica malicia de James Kelley : Paul
  • 1972 : Le Solitaire d’Alain Brunet : Eric Lambrecht
  • 1975 : Le Tigre de papier (Paper Tiger), de Ken Annakin : Müller
  • 1975 : Barry Lyndon de Stanley Kubrick : Capt Potzdorf
  • 1976 : Potato Fritz de Peter Schamoni : Potato Fritz
  • 1977 : Un pont trop loin (A Bridge Too Far) de Richard Attenborough : Major General Ludwig
  • 1977 : Les Oies sauvages (The Wild Geese) de Andrew V. McLaglen : Lt. Pieter Coetze
  • 1977 : À chacun son enfer d'André Cayatte : commissaire Bolar
  • 1978 : Blue Fin de Carl Schultz : Bill Pascoe
  • 1982 : Feine Gesellschaft - Beschränkte Haftung : Harms
  • 1982 : Meurtres en direct (Wrong is Right) de Richard Brooks : Helmut Unger
  • 1984 : The Inside Man (Slagskämpen) de Tom Clegg : Mandell

Télévision

  • 1971 : Das Messer de Rolf von Sydow (série télévisée) : Jim Ellis
  • 1988 - 1989 : War and Remembrance (série télévisée) : Field Marshal Erwin Rommel
  • 2011 : Familiengeheimnisse - Liebe, Schuld und Tod (Téléfilm) : Victor Frey

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cinéphile 20/11/2016 02:48

Il est inexact de dire qu'Hardy Krüger a été "très souvent cantonné à jouer des personnages caricaturaux adeptes du nazisme" car il est réputé pour avoir réussi à obtenir des rôles le sortant de ce stéréotype : sur les 60 films cités ici, on ne relève que 8 rôles de soldats ou officiers allemands de la 2nde GM . Sur ces 8, loin de toute caricature, il incarne 5 fois un héros positif (4 rôles principaux : le renard de Paris; l'évadé du camp n.1; un taxi pour Tobrouk ; le Franciscain de Bourges + Rommel dans War et remembrance) et 2 fois des rôles secondaires assez neutres (la bataille de la Neretva ; un pont trop loin) Son rôle dans Le secret de Santa Vittoria est son seul officiellement non sympathique.