Le 69e anniversaire de la Libération de la ville a été commémoré, hier, avec émotion

Publié le par Le Journal du Centre Joël Michel

Il y a 69 ans, presque jour pour jour, que Clamecy était libérée du joug de l’Occupation. Hommage a été rendu à tous ceux qui ont combattu pour cela.

Enguerrand Ponnelle a, devant sa tombe, honoré avec émotion la mémoire de Janette Colas, secrétaire du Maquis du Loup, disparue il y a près de deux ans.? - photos joël michel

Enguerrand Ponnelle a, devant sa tombe, honoré avec émotion la mémoire de Janette Colas, secrétaire du Maquis du Loup, disparue il y a près de deux ans.? - photos joël michel

Janette Colas, fidèle entre tous les anciens du Maquis du Loup, n'est plus là. Pourtant, elle l'est dans les pensées. Hier plus que jamais lorsque, au cimetière de Clamecy, l'Association des Anciens Combattants de la Résistance (Anacr), la Ville et l'Amicale du Loup, puis l'aspirant Enguerrand Ponnelle (*) lui ont rendu hommage.

Le jeune militaire a brièvement rappelé le dévouement sans limites de Janette Colas, tant au Maquis du Loup qu'après la guerre « pour faire revivre la mémoire de tous ses courageux compagnons ».

Alors élève au lycée militaire d'Autun (Saône-et-Loire), Enguerrand Ponnelle avait eu le premier prix du concours de la Résistance. Ce qui lui avait valu de monter les couleurs devant la stèle de Creux. « C'est à chaque fois avec une immense fierté que je reviens à Creux. » Hier, c'était avec l'uniforme d'aspirant qu'il a fleuri la tombe de la Résistante clamecycoise. Ce qu'elle avait vivement souhaité.

Première ville libre

Ces émouvants instants ont pris place dans le protocole des cérémonies marquant la date du 19 août 1944, lorsque les occupants se sont enfuis et que le Maquis du Loup a pris le contrôle de la ville, la première de la Nièvre à s'être libérée.

D'abord à Sembrèves, en présence de Jean-Pierre Touviot, maire d'Oisy, des élus clamecycois et les Anciens combattants, on s'est souvenu des victimes tombées là sous les balles allemandes. Puis aux 43-Tirailleurs, au monument aux Morts et au monument de la Résistance, honneur a été rendu à tous ceux qui sont morts pour le pays.

Les cérémonies ont été conduites par Raynald Cotton, au nom du Comité d'entente, représentant le président Maurice Viodé, empêché. Les véhicules d'époque du Ruquet memory club et leurs servants étaient, comme de coutume, fidèles au rendez-vous de la mémoire.

Claudine Boisorieux, maire, Jean-Louis Lebeau, conseiller général, et Jean-Marie Huftier, sous-préfet, se sont joints aux cérémonies, ainsi que le lieutenant Christian Moysan (pompiers) et l'adjudant-chef Hakim Bessaoud (gendarmerie).

(*) 22 ans, originaire de Marcy, ancien du lycée militaire d'Autun, de Saint-Cyr-l'École et maintenant en 2 e année à l'école de l'Air, à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), en cursus sciences-politiques dont il sortira comme lieutenant de l'Armée de l'Air.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article