Le septième Million

Publié le par Roger Cousin

JournalL'Express publié le 13/01/1994

Le septième MillionUne petite maison d'édition prend un gros risque en publiant en France un pavé comme celui de Tom Segev. Un beau risque, pourtant. «Le Septième Million» n'est pas un livre de plus sur l'histoire de l'Etat d'Israël ou sur celle du drame de l'Holocauste.

Segev, dont «1949, The First Israeli» avait provoqué de furieuses polémiques en 1984, à Jérusalem comme à New York, s'attaque cette fois à un sujet infiniment douloureux: l'attitude des Israéliens face au génocide. Une longue histoire mal connue, et trop souvent occultée.

Ben Gourion, Golda Meir ou Moshe Dayan construisaient un Etat nouveau en Palestine, face à un monde arabe hostile. Et ces pionniers s'intéressaient peu à l'extermination de leurs frères d'Europe, souvent accusés d'avoir eu un comportement de «moutons».

Il fallut le procès Eichmann, après le grand débat sur les relations d'Israël avec l'Allemagne de Konrad Adenauer, pour que l'on parvînt enfin à un début d'identification entre la tragédie des victimes et le destin des survivants. Tous ceux qui veulent vraiment connaître Israël, au-delà du folklore et des clichés, devraient lire «Le Septième Million». Il permet de comprendre la «rejudaïsation» du sionisme.

LivreLe septième Million par Tom Segev. Trad. par Eglal Errera. Liana Levi, 683 p., 190 F.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article