Lebon Yvette

Publié le par Mémoires de Guerre

Yvette Lebon, nom de scène de Simone Lebon, est une actrice française, née le 14 août 1910 dans le 10e arrondissement de Paris, et morte le 28 juillet 2014 (à 103 ans) à Cannes dans les Alpes-Maritimes. Elle était la doyenne des actrices et acteurs français. Ses obsèques ont lieu à Hollywood (Californie), près d'où œuvre sa descendance.

Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette
Lebon Yvette

Jeunesse

C’est dans le dixième arrondissement de Paris que naît Yvette Lebon le 14 août 1910 sous le nom de Simone Lebon. Elle grandit dans une famille ouvrière modeste. Son père travaille dans la ferblanterie et sa mère pratique le métier de repasseuse. Enfant, elle ne brille pas par ses résultats scolaires mais, en grandissant, elle se métamorphose en une très séduisante jeune femme. Elle prend des cours de danse et rêve déjà de la vie dorée des vedettes de cinéma.

Carrière

Après avoir arpenté les abords de plusieurs studios de cinéma, Yvette Lebon se fait enfin engager, en 1931. Elle débute avec un petit rôle dans «Rive gauche», une comédie de Alexander Korda tournée pour la Paramount à Joinville-le-Pont. Au cours des années trente, elle enchaîne les films et ne tarde pas à se faire un nom. On la voit, entre-autres, dans «Zouzou» (1934) de Marc Allégret, aux côtés de Jean Gabin et Josephine Baker; «Michel Strogoff» (1935) avec Anton Walbrook; «Marinella» (1935) avec Tino Rossi; «Abus de confiance» (1937) avec Danielle Darrieux; «Gibraltar» (1938) avec Erich von Stroheim et le beau Roger Duchesne qui partage alors sa vie. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Yvette Lebon joue sur scène dans trois pièces de Sacha Guitry et tourne sous sa direction dans «Le destin fabuleux de Désirée Clary» (1942) où elle incarne la sœur de l’héroïne interprétée par Geneviève Guitry.

Elle apparaît à l’écran dans «Romance de Paris» (1941) avec Charles Trénet, «La chèvre d’or» (1943) avec Jean Murat ou «Paméla» (1944) avec Fernand Gravey. Actrice désormais célèbre, elle fréquente beaucoup la rue Lauriston. Elle se montre souvent aux bras des allemands et devient quelques temps la maîtresse de Jean Luchaire, journaliste collaborationniste, qui sera fusillé en février 1946. Mais la belle actrice à su diversifier ses relations avant la fin de l’occupation et ne sera pas inquiétée lors de la purge de l’après-guerre. En 1948, elle épouse à New-York le producteur américain Nat Wachsberger, le père de son fils Patrick qui sera lui aussi un producteur influent à Hollywood, en dirigeant la firme «Summit Entertainment» qui finance des films comme «Mr. & Mrs. Smith» (2004), avec Angelina Jolie et Brad Pitt, ou «Dans la vallée d’Elah» (2006), avec Tommy Lee Jones et Charlize Theron.

Après s’être fait discrète quelques années, Yvette Lebon revient travailler en Europe dès le début des années 1950. Elle joue quelques rôles dans des productions italiennes, parmi lesquels ceux de Milady dans «Milady et les mousquetaires» (1952) avec Rossano Brazzi, la reine-mère dans «La vallée des pharaons» (1960) avec Debra Paget et Ettore Manni, ou Madame de Popignan dans «Scaramouche» (1963) avec Gérard Barray. Après un dernier rôle dans «La cavale» (1971) de Michel Mitrani auprès de Juliet Berto, produit par son mari, elle abandonne sa carrière d’actrice et se partage entre sa maison hollywoodienne et son appartement du seizième arrondissement de Paris. Après le décès de Nat Wachsberger en 1992, elle s’installe sur la Côte d’Azur. Centenaire, elle apparaît dans le documentaire «L’occupation intime» (2011) où elle témoigne sur son comportement insouciant pendant la guerre. Devenue au fil des ans la doyenne du cinéma Français, Yvette Lebon s’éteint le 28 juillet 2014, à l’âge de 103 ans, à Cannes dans les Alpes-Maritimes. 

Filmographie

  • 1931 : Rive gauche, d'Alexander Korda
  • 1932 : Il est charmant, de Louis Mercanton
  • 1934 : Le Chéri de sa concierge, de Giuseppe Guarino : Odette
  • 1934 : Zouzou, de Marc Allégret : Claire
  • 1935 : Coup de vent, de Jean Dréville
  • 1935 : Divine, de Max Ophüls : Roberte
  • 1936 : Michel Strogoff, de Jacques de Baroncelli et Richard Eichberg : Nadia Fédor
  • 1936 : Les Mariages de Mademoiselle Lévy, d'André Hugon : Minna Lévy
  • 1936 : Marinella, de Pierre Caron : Lise
  • 1937 : Trois artilleurs au pensionnat, de René Pujol : Monique
  • 1937 : Romarin, d'André Hugon : Nine
  • 1937 : Le Chanteur de minuit, de Léo Joannon : Annie
  • 1938 : Abus de confiance, de Henri Decoin : Alice
  • 1938 : Le Cantinier de la coloniale, de Henry Wulschleger : Lucie
  • 1938 : Gibraltar, de Fedor Ozep : Maud Wilcox
  • 1940 : L'Homme qui cherche la vérité, d'Alexander Esway : Gracieuse
  • 1941 : Romance de Paris, de Jean Boyer : Jeannette
  • 1942 : Le Moussaillon, Jean Gourguet : Madeleine
  • 1942 : Le Destin fabuleux de Désirée Clary, de Sacha Guitry : Julie Clary
  • 1943 : La Chèvre d'or, de René Barberis : Norette
  • 1945 : Paméla, de Pierre de Hérain : Mme Tallien
  • 1946 : Monsieur Grégoire s'évade, de Jacques Daniel-Norman : Angèle Grégoire
  • 1947 : Les Amours de Blanche Neige (Wintermelodie), d'Edi Wieser
  • 1952 : Milady et les Mousquetaires (Il boia di Lilla), de Vittorio Cottafavi : Milady
  • 1953 : Le Prince au masque rouge (Il cavaliere di Maison Rouge), de Vittorio Cottafavi : Margo
  • 1955 : Sophie et le Crime, de Pierre Gaspard-Huit : Mme Gontcharoff
  • 1956 : Maruzella (Maruzzella) de Luigi Capuano : Donna Carmela
  • 1957 : Les Mystères de Paris (I misteri di Parigi), de Fernando Cerchio : Sarah
  • 1959 : Una gran señora de Luis César Amadori : Madame Giselle Racie
  • 1960 : Les Nuits de Raspoutine (L'ultimo zar), de Pierre Chenal
  • 1961 : Ulysse contre Hercule (Ulisse contro Ercole), de Mario Caiano : Junon
  • 1961 : La Vallée des pharaons (Il sepolcro dei re), de Fernando Cerchio : Tegi, la reine-mère
  • 1963 : Le Signe de Zorro (Il segno di Zorro), de Mario Caiano : Señora Martinez y Rayol
  • 1963 : Scaramouche (La máscara de Scaramouche), d'Antonio Isasi-Isasmendi : Alice de Popignan
  • 1966 : Baraka sur X 13, de Maurice Cloche : Elvire
  • 1967 : Le vicomte règle ses comptes, de Maurice Cloche : Claudia
  • 1967 : Toutes folles de lui, de Norbert Carbonnaux : Nine
  • 1970 : Cannabis, de Pierre Koralnik : la maîtresse d'Emery
  • 1971 : La Cavale, de Michel Mitrani
  • 1972 : Je, tu, elles..., de Peter Földes
  • 2010 : L'Occupation intime, documentaire d'Isabelle Clarke et Daniel Costelle (TV) sur la vie quotidienne sous l'occupation allemande : elle-même
     

Théâtre

  • 1947 : Et vive la liberté de Jean de Létraz, Théâtre des Variétés

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article