Légitimus Darling

Publié le par Mémoires de Guerre

Darling Légitimus, de son vrai nom Marie Berthilde Paruta, née le 21 novembre 1907 au Carbet (Martinique) et morte le 7 décembre 1999 au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), est une actrice et artiste de music-hall française, qui a débuté sa carrière à dix-huit ans dans la Revue Nègre, aux côtés de Joséphine Baker et Sidney Bechet, et a longtemps été la doyenne des artistes noirs francophones. 

Légitimus Darling

Famille

Elle a eu cinq enfants, dont Théo Légitimus (1929-2017), comédien, guitariste, Gésip Légitimus (1930-2000), producteur d'émissions de télévision, directeur artistique, journaliste, directeur de publication, trompettiste, Gustave Légitimus (19??-19??), batteur et chef d'orchestre, Clément Légitimus (1938-), guitariste. Elle est la grand-mère de Pascal Légitimus (1959-), Samuel Légitimus (1965-) et David Légitimus, chanteur de chanson française. 

Carrière

Devenue orpheline, Mathilde Paruta est élevée par une tante à Caracas (Venezuela). Elle arrive à Paris à l'âge de seize ans, souhaitant devenir chanteuse et danseuse. Elle y rencontre Étienne Légitimus, fils du député guadeloupéen Hégésippe Jean Légitimus (1848-1944) et devient sa compagne ; ils auront quatre fils. D'abord connue sous le nom de Miss Darling, elle prend ensuite pour nom d'artiste Darling Légitimus. Elle danse dans la Revue nègre de Joséphine Baker et pose pour Picasso et pour le sculpteur Paul Belmondo (père de Jean-Paul).

Pendant les années 1930, Darling Légitimus est auteure, compositrice et interprète de chansons antillaises, de biguine et de mazurka. Elle enregistre et se produit au Bal Blomet aux côtés de musiciens connus à l'époque, comme Sosso Pé-En-Kin et son orchestre. Elle est présente au cinéma de 1933 à 1983 ; elle a été dirigée, notamment, par Raymond Rouleau dans Les Sorcières de Salem, avec Simone Signoret et Yves Montand, par Henri-Georges Clouzot dans Le Salaire de la peur, par Sacha Guitry, Jean-Claude Brialy, Bernardo Bertolucci, etc.

Dans les années 1950, elle commence une carrière au théâtre, notamment dans des pièces de Jean Genet (Les Nègres) et d'Aimé Césaire. Dans les années 1960, elle participe à plusieurs productions de l'ORTF, dont le téléfilm de Jean-Christophe Averty, Les Verts Pâturages. En 1983, à l'âge de 76 ans, elle obtient la Coupe Volpi de la meilleure actrice à la 40e Mostra de Venise pour son interprétation dans Rue Cases-Nègres, de la cinéaste martiniquaise Euzhan Palcy. Tout au long de sa vie, elle a côtoyé un grand nombre d'artistes célèbres, parmi lesquels Arletty, Fernandel, Marlon Brando, Pierre Brasseur, Simone Signoret, Yves Montand, Coluche...

Décès

Elle disparaît en 1999 sans avoir rejoué depuis Rue Cases-Nègres malgré les espoirs que laissait présager sa récompense obtenue à Venise. Ses cendres ont été déposées au columbarium du cimetière du Père-Lachaise (case 16411). 

Hommages

Lors de la cérémonie des Césars en 2000, l'écrivaine Calixthe Beyala et le comédien antillais Luc Saint-Éloy, représentants du « collectif Liberté », sont montés sur scène pour revendiquer une plus grande présence des minorités sur les écrans français, et ont rendu un hommage public à Darling Légitimus, que les organisateurs de la cérémonie avaient omis de citer parmi les comédiens disparus au cours de l'année précédente. 

Distinctions

  • 1998 : Chevalier de l’ordre national de la Légion d'honneur.

Récompenses

  • 1983 : Coupe Volpi de la Meilleure actrice pour Rue Cases-Nègres

Filmographie

Théâtre

  • 1954 : Les Sorcières de Salem d'Arthur Miller, mise en scène Raymond Rouleau, Théâtre Sarah-Bernhardt
  • 1956 : Les Sorcières de Salem de Arthur Miller, mise en scène Raymond Rouleau, Théâtre des Célestins
  • 1959 : Les Nègres de Jean Genet, mise en scène Roger Blin, Théâtre de Lutèce : Félicité
  • 1960 : Un raisin au soleil (en) de Lorraine Hansberry, mise en scène Guy Lauzin, Comédie Caumartin
  • 1960 : Les Nègres de Jean Genet, mise en scène Roger Blin, Théâtre de la Renaissance
  • 1961 : Louisiane de Marcel Aymé, mise en scène André Villiers, Théâtre de la Renaissance
  • 1961 : Coralie et Compagnie de Maurice Hennequin et Albin Valabrègue, mise en scène Jean Le Poulain, Théâtre Sarah Bernhardt
  • 1962 : Les Petits Renards de Lillian Hellman, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre Sarah-Bernhardt
  • 1964 : La Tragédie du roi Christophe d'Aimé Césaire, : la pièce fut créée le 4 août 1964 au Festival de Salzbourg, puis en France l'année suivante au Théâtre de l'Odéon, par la Compagnie d'Art dramatique Europa Studio. La pièce fut jouée avec un succès grandissant à Berlin, à Bruxelles, à la Biennale de Venise, dans les maisons de la Culture en France, au festival mondial des Arts nègres à Dakar, à l'exposition internationale de Montréal, en Yougoslavie et au Piccolo Teatro de Milan.
  • 1964 : Fête à Harlem de Melvin Van Peebles, mise en scène Roger Blin, Festival du Jeune Théâtre Liège
  • 1967 : Une saison au Congo d'Aimé Césaire, mise en scène Jean-Marie Serreau, La Fenice, Théâtre de l'Est parisien
  • 1971 : Le Morne de Massabielle de Maryse Condé mise en scène par Gabriel Garcia au théâtre des Hauts de Seine à Puteaux
  • 1973 : Le Diable aux collants verts de Tirso De Molina mise en scène de Pierre Debauche Nanterre-Amandiers
  • 1975 : Équateur Funambule, juillet 1975, théâtre municipal de Fort-de-France
  • 1975 : Gouverneurs de la rosée, adapté du roman de Jacques Roumain, paru en 1944, et mis en scène par le Théâtre Noir, Paris, 1975
  • 1976 :À la rencontre du petit matin, mars 1976, tournée en Guadeloupe et en Martinique. Novembre 1976, Nouveau Carré Sylvia Montfort. Mai 1976, Ciné Royal de Boulogne-Billancourt. Février 1977, Centre de vacances ou de loisirs du Vésinet. Décembre 1990, Biennale de Dakar (Sénégal) 1re partie de l'Aventure ambiguë tournée au Sénégal pour la série des Mémoires du Sud
  • 1976 : Le Zoulou de Tchicaya U Tam'si, mise en scène Benjamin Jules-Rosette, Festival d'Avignon
  • 1977 : Toussaint Louverture d'Édouard Glissant, mise en scène Benjamin Jules-Rosette, Théâtre de la Cité internationale

Télévision

  • 1963 : La Case de l'oncle Tom : Dinah
  • 1964 : Les Verts Pâturages, téléfilm réalisé par Jean-Christophe Averty et diffusé le soir de Noël. Adaptation de la pièce The Green Pastures de Marc Connelly. Poétique transposition de la Bible dans le milieu afro-américain : Madame Noé
  • 1965 : La Redevance du fantôme, adaptation par Jean Gruault d'une nouvelle d'Henry James, réalisée par Robert Enrico : Belinda
  • 1970 : Noële aux quatre vents, série télévisée en 85 épisodes de 13 minutes, réalisée par Henri Colpi d'après le roman éponyme de Jacques Tournier, écrite sous le pseudonyme de Dominique de Saint-Alban.
  • 1971 : Face aux Lancaster, série télévisée réalisée par Adonis Kyrou d’après le roman «  Feux rouges à Beverly Hills » d’Anne MARIEL : Marie-Louise
  • 1971 : François Gaillard ou la vie des autres, série télévisée : Datifa (segment Pierre)
  • 1974 : Au théâtre ce soir : Pluie d'après Somerset Maugham, mise en scène René Clermont, réalisation Georges Folgoas, Théâtre Édouard VII
  • 1978 : Au théâtre ce soir : Vous ne l'emporterez pas avec vous de Moss Hart et George S. Kaufman, mise en scène Jean-Luc Moreau, réalisation Pierre Sabbagh, Théâtre Marigny : Rébad

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article