Jeunes de l’Europe nouvelle (JEN)

Publié le par Roger Cousin

Collaboration-Jeunesse puis les Jeunes de l’Europe nouvelle (JEN) est créé en mai 1941 par le groupe Collaboration pour inciter à la collaboration entre jeunes français et jeunes allemands (chantier de jeunesse franco-allemand, sport, échanges, etc.). Le mouvement est appelé ainsi en référence, très ambiguë, au journal de la féministe et humaniste Louise Weiss (doyenne du Parlement européen en 1979) L'Europe nouvelle dont les JEN occupent les locaux, à Paris.

Comité directeur des JEN :

  • Président 1 : Marc Augier (né en 1908, organisateur du Centre laïc des auberges de jeunesses laïques (ou CLAJ) (1935), membre du parti socialiste SFIO et du syndicat national des instituteurs, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire (1936), délégué au Congrès mondial de la jeunesse (1937). Il passe alors au nazisme qui le fascisne par son culte du sport et de la jeunesse. En 1941 : Marc Augier créé les Jeunes de l’Europe nouvelle, puis part à la LVF. En 1942, fonde le journal de la LVF, « Le combattant européen », part à la Division SS française Charlemagne dont il devient l’officier politique. En 1945, s’enfuit en Argentine. Devient lieutenant-colonel des troupes de montagne en Argentine. Gracié, rentre en France en 1953 où il devient écrivain sous le nom de Saint-Loup. Mort en 1990).
  • Président 2 : Jacques Schweizer (né en 1904, avocat, militant d'extrême-droite aux Jeunesses patriotes, puis président des Jeunesse nationales et sociales, qui succèdent aux JP. Après 1945 : condamné à mort, mais gracié, devient conseiller juridique, meurt en 1981).
  • Vuillot


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article