Lupi Roldano

Publié le par Mémoires de Guerre

Roldano Lupi est un acteur italien né le 8 février 1909 à Milan en Italie et mort le 13 août 1989 à Rome. 

Lupi Roldano
Lupi Roldano
Lupi Roldano

Carrière

Fils de Dominic et Maria Tardiani, il obtient un diplôme en comptabilité à Milan et devient acteur de théâtre amateur local à ses heures perdues. Son début professionnel sur scène a lieu relativement tard, en 1938, lorsqu'il saisit l'opportunité de se produire sous la direction de Kiki Palmer. Cette expérience importante donne une impulsion à sa carrière et l'introduit dans la troupe de Guglielmo Giannini, puis dans celle du grand Ruggero Ruggeri et de Dina Galli en 1942.

Il fait ses débuts au cinéma en 1941, avec le rôle d'amant égoïste et cynique dans Oui, madame de Ferdinando Maria Poggioli dont il deviendra l'un des acteurs préférés. Mais le vrai succès l'attend l'année suivante, après sa performance dans Gelosia, toujours chez Poggioli. À partir de ce moment et jusqu'aux années d'après-guerre, Lupi devient acteur très demandé du cinéma, surtout pour incarner les personnages perfides et sans scrupules au visage sombre et maussade, jusqu'à ce que ce masque lui soit associé ce qui en contrepartie l'empêche d'accéder à toute la diversité d'expression dramatique.

Il continue également son travail au théâtre. Avec le développement de la télévision les engagements de Lupi se déplacent progressivement du grand au petit écran. On peut le voir dans plusieurs téléfilms et séries télévisées comme Canne al vento de Mario Landi en 1958, Mont-Oriol de Claudio Fino toujours en 1958, L'Île au trésor d'Anton Giulio Majano en 1959, Tom Jones et Une tragédie américaine d'Eros Macchi sortis respectivement en 1960 et 1962. Ses activités théâtrales et télévisées intenses durent jusqu'en 1979, quand il apparait pour la dernière fois dans la mini série Racconti di fantascienza de Alessandro Blasetti diffusée sur Rai 2. Mort à Rome en août 1989, l'artiste est enterré au cimetière Flaminio. 

Vie privée

Lupi était marié à l'actrice de théâtre Pina Bertoncello. 

Filmographie

  • 1942 : Oui madame (Sissignora) de Ferdinando Maria Poggioli
  • 1945 : La Porte du ciel (La porta del cielo) de Vittorio De Sica
  • 1948 : Amanti senza amore de Gianni Franciolini
  • 1949 : Le Chevalier de la révolte (Vespro siciliano) de Giorgio Pàstina
  • 1952 : Le Maître de Don Juan (Il maestro di Don Giovanni) de Milton Krims : Pavoncello
  • 1953 : Kœnigsmark de Solange Térac - Frédéric de Lautenberg
  • 1954 : La Maison du souvenir (Casa Ricordi) de Carmine Gallone : Domenico Barbaja
  • 1954 : Voiturier du Mont Cénis (Il Vetturale del Moncenisio) de Guido Brignone
  • 1954 : Sémiramis, esclave et reine (La cortigiana di Babilonia) de Carlo Ludovico Bragaglia : Assur
  • 1955 : La Castiglione (La Contessa di Castiglione) de Georges Combret - Orsini
  • 1955 : L'Affaire des poisons de Henri Decoin - Lesage
  • 1961 : Ivan le conquérant de Primo Zeglio
  • 1961 : Le Comte de Monte-Cristo de Claude Autant-Lara - Morel
  • 1962 : Le Boucanier des îles (Il giustiziere dei mari) de Domenico Paolella - le capitaine Redway

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article