Lysès Charlotte

Publié le par Mémoires de Guerre

Charlotte Lysès est une actrice française, née le 17 mai 1877 à Paris 8e et morte le 6 avril 1956 à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes). Elle fut comédienne au théâtre puis au cinéma, et l'épouse de Sacha Guitry (la première), de 1907 à 1918. 

Sacha Guitry avec sa première épouse Charlotte Lysès, à Paris, France en 1908.

Sacha Guitry avec sa première épouse Charlotte Lysès, à Paris, France en 1908.

Jeunesse

Charlotte Lysès, Charlotte Augustine Hortense Lejeune de son nom complet, est la fille de Berthe Poireau et de Charles-Auguste Lejeune, courtier en banque et professeur de violoncelle. Son grand-père paternel est Auguste-François Lejeune, né à Nogent-le-Rotrou en 1831 et d'ascendance paysanne et artisane du Perche, fabricant de fleurs artificielles monté à Paris pour y épouser, en 1850, Aimée Iffla, une jeune fille de 17 ans, de confession juive d'origine portugaise, native de Bordeaux d'une modeste famille de marchands, également fleuriste dans la capitale et soeur du philanthrope Daniel Iffla Osiris. Dès la naissance de son fils, le grand-père Lejeune abandonne Aimée qui en meurt de chagrin à 22 ans en 1855.

Carrière

Les parents de la petite Charlotte ne s'entendant rapidement pas, le père quitta la France en emmenant sa fille avec lui mais il décède à 37 ans en 1888. Sa mère la place alors dans un couvent pour orphelines à Puteaux où elle reste jusqu’en 1896. Les dimanches, pendant cette longue période,sont agrémentés par des visites chez sa cousine, Emma Moyse (1862-1934), amie de Fauré, Ravel et Debussy, avec lesquels Charlotte peut faire connaissance… En 1896, la jeune femme s’installe à Meudon-Bellevue, et se lie intimement avec les écrivains Tristan Bernard et Maurice Donnay qui lui trouve son pseudonyme de comédienne pour éviter la banalité de « Lejeune » à partir du sien propre (« Lysis »). 

Rencontre avec Sacha Guitry

Elle rencontre en 1902 Lucien Guitry alors directeur du théâtre de la Renaissance et devient sa maîtresse avant de rencontrer son fils Sacha. Charlotte épouse Sacha Guitry (qui est de sept ans son cadet) le 14 août 1907 à Honfleur, au grand dam de Lucien Guitry, ex-amant de la jeune femme. Elle crée 19 pièces de son mari, et reprend Nono en 1910. Séparé depuis avril 1917, le couple divorce le 17 juillet 1918. 

Filmographie

Théâtre

  • 1903 : L'Adversaire d'Emmanuel Arène et Alfred Capus, Théâtre de la Renaissance
  • 1904 : Amoureuse de Georges de Porto-Riche, Théâtre de la Renaissance
  • 1904 : Les Malefilâtre de Georges de Porto-Riche, Théâtre de la Renaissance
  • 1905 : Le K.W.T.Z. de Sacha Guitry, Théâtre des Capucines
  • 1906 : Chez les Zoaques de Sacha Guitry, mise en scène Firmin Gémier, Théâtre Antoine
  • 1907 : La Clef de Sacha Guitry, Théâtre Réjane
  • 1908 : Le Mufle de Sacha Guitry, Théâtre Antoine
  • 1910 : Nono de Sacha Guitry, Théâtre Antoine
  • 1911 : Le Veilleur de nuit de Sacha Guitry, Théâtre Michel
  • 1911 : Un beau mariage de Sacha Guitry
  • 1912 : Jean III ou l'irrésistible vocation du fils Mondoucet de Sacha Guitry, Théâtre de la Comédie Royale
  • 1912 : La Prise de Berg-Op-Zoom de Sacha Guitry, Théâtre du Vaudeville
  • 1914 : La Pèlerine écossaise de Sacha Guitry, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1914 : Deux Couverts de Sacha Guitry
  • 1915 : La Jalousie, comédie en trois actes de Sacha Guitry, 8 avril 1915, (théâtre des Bouffes-Parisiens, 1915)
  • 1916 : Jean de La Fontaine de Sacha Guitry, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1916 : Faisons un rêve de Sacha Guitry, Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1921 : La Huitième Femme de Barbe-Bleue d'Alfred Savoir, Théâtre Michel
  • 1922 : Banco d'Alfred Savoir, Théâtre de la Potinière
  • 1924 : La Grande Duchesse et le Garçon d'étage d'Alfred Savoir, mise en scène Charlotte Lysès, Théâtre de l'Avenue
  • 1924 : Ce que femme veut d'Alfred Savoir et Étienne Rey, mise en scène Charlotte Lysès, Théâtre des Mathurins
  • 1925 : Un homme léger de Maurice Donnay, mise en scène Camille Choisy, Théâtre de l'Étoile
  • 1931 : La Banque Nemo de Louis Verneuil, Théâtre de la Michodière
  • 1933 : Ma sœur de luxe d'André Birabeau, mise en scène André Lefaur, Théâtre de Paris

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article