Guitty Madeleine

Publié le par Roger Cousin

Madeleine Guitty (1870 - 1936) est une actrice française qui commença sa carrière artistique par le théâtre, pour ensuite apparaître dans plus de 80 films de 1909 à 1936.  

Guitty MadeleineGuitty MadeleineGuitty Madeleine

Cette fille d'un avoué auprès du tribunal de première instance de Corbeil est née Marguerite-Madeleine Guichard, dans cette ville de l'ancien département de Seine-et-Oise (aujourd'hui l'Essonne) le 5 juillet 1870. D'un physique insignifiant, plutôt ingrat, elle débute sa carrière sur les planches à 18 ans aux Bouffes-Parisiens dans une revue de Numès. Elle aborde le caf'conc' en s'accompagnant à la guitare, puis se tourna vers le boulevard, le Gymnase, les Nouveautés, le Palais-Royal, le Théâtre Michel, les Variétés... Parmi ses grands succès sur les planches, notons Une nuit de noces d'Henri Kéroul et A. Barré, Chéri, Claudine à l'école de Colette, Ciboulette, l'opérette de Robert de Flers et Francis de Croisset, Grisou de Pierre Brasseur...

Elle débute devant une caméra en 1909, mais c'est Louis Feuillade qui la découvre et lui fait tourner plusieurs courts-métrages, avant qu'elle ne s'impose en 1922 dans La Fille des chiffoniers d'Henri Desfontaines. Parmi ses rôles de prédilection : les servantes, cuisinières, marchandes de poissons, propriétaires de baraques foraines. Madeleine Guitty n'enregistra qu'un seul et unique disque 78 tours pour la firme ultraphone en 1933 Elle a un beau pyjama, Emma et la Chanson du spahi du film Le billet de logement. D'une grande simplicité, très appréciée du public, elle s'éteint dans le 14e arrondissement de Paris le 12 avril 1936.

Filmographie

  • 1909 : Amis de collège ou L'Affaire de la rue de Lourcine - Une production Pathé
  • 1910 : L'Enfance d'Oliver Twist ou Oliver Twist de Camille de Morlhon et André Calmettes
  • 1910 : Vitellius (400 m) de Henri Pouctal
  • 1911 : L'Anniversaire de mademoiselle Félicité (235 m) de Georges Denola
  • 1911 : Le Pot de confitures (175 m) de Georges Denola - Tante Ursule
  • 1911 : La Suggestion du baiser ou L'envie d'embrasser de Georges Monca
  • 1911 : Rigadin, votre femme vous trompe (175 m) de Georges Monca
  • 1911 : Un monsieur qui a un tic (165 m) d'Albert Capellani
  • 1912 : Don Quichotte (1 150 m) de Camille de Morlhon - La femme de Sancho
  • 1912 : Œil pour œil (210 m) Une production Pathé
  • 1912 : Bébé n'aime pas sa concierge - Une production Pathé
  • 1912 : J'en ai assez de ta mère (186 m) - Une production Lux
  • 1912 : Les Femmes députées (159 m) Réalisation anonyme
  • 1913 : Léonce et Poupette de Léonce Perret - Miss John
  • 1913 : Les Millions de la bonne (560 m) de Louis Feuillade - La Chaloupié
  • 1913 : La Momie (739 m) de Louis Feuillade - La Pétoulin
  • 1913 : Les Somnambules (884 m) de Louis Feuillade - La caissière
  • 1914 : Le Jocond (582 m) de Louis Feuillade
  • 1914 : Monsieur Charlemagne (1 052 m) de Léon Poirier - Mlle Grandjacot
  • 1914 : Le Nid de Léon Poirier
  • 1914 : L'Illustre Machefer (745 m) de Louis Feuillade - La mairesse
  • 1915 : La Pintade et le Pinson (290 m) de Marcel Lévesque
  • 1916 : Dormez...je le veux (710 m) de Marcel Simon - Francine
  • 1916 : Vous n'avez rien à déclarer ? (1 300 m) Une production Cinédrama - Mme Dupont
  • 1916 : Jeanne Doré (1 600 m) de Louis Mercanton
  • 1917 : Fauvette Cinéroman en 5 épisodes de 300 m de Gérard Bourgeois
  • 1917 : Esprit es-tu là? (260 m) de Fernand Rivers - Mme Picroche
  • 1918 : La Révoltée (1 220 m - diffusé en 4 parties) de Gaston Leprieur
  • 1922 : La Fille des chiffonniers (2 800 m - tourné en deux époques) de Henri Desfontaines - La Mère Moscou
  • 1922 : Les Mystères de Paris (Ciné-roman tourné en 12 épisodes - 12 070 m) de Charles Burguet - La Goualeuse - Titre des épisodes : Le Tapis franc, La Femme de Bouqueval, Les Justiciers, Le Ménage Pipelet, Les Suites d'un bal à l'ambassade, Misère, Le Martyre de Louise Morel, L'Étude de maître Ferrand, L'Île du Ravageur, Le Maître d'école et la Chouette, Celle qui venge, Son altesse Fleur de Marie.
  • 1923 : La Souriante Madame Beudet de Germaine Dulac
  • 1923 : La Sin Ventura ou La Malchanseuse (2 497 m) de E. B. Donatien - La mégère
  • 1923 : Geneviève (3 000 m) de Léon Poirier - La bourgeoise
  • 1923 : Gossette (ciné-roman en 6 époques - 8 200 m) de Germaine Dulac - Mme Bonnefoy dite : Mère Titine - titre des époques : La Nuit tragique, Le Revenant, Face à face, L'Embûche, Les Lettres volées, La Vengeance du mort.
  • 1923 : Chalumeau chez le couturier court métrage de Georges Monca et Joseph Hémard
  • 1923 : Le loup-garou (ciné-roman en 5 époques - 3 450 m) de Jacques Roullet et Pierre Bressol - La Boule
  • 1924 : Faubourg Montmartre (2 400 m) de Charles Burguet - Mme Pallardin
  • 1924 : L'Ornière (2 000 m) d'Édouard Chimot - Une manucure
  • 1924 : Les Étrennes à travers les âges court métrage de Pierre Colombier "sous réserve"
  • 1925 : Madame Sans-Gêne (3 000 m) de Léonce Perret - La Roussette
  • 1925 : Paris en cinq jours (2 000 m) de Nicolas Rimsky et Pierre Colombier - Le capitaine de l'armée du salut
  • 1925 : 600.000 francs par mois (2 200 m) de Robert Péguy et Nicolas Koline - Ernestine Galupin
  • 1926 : Eh bien ! dansez maintenant d'Émilien Champetier - La concierge
  • 1926 : Muche de Robert Péguy - La cabaretière
  • 1926 : La Tournée Farigoule de Marcel Manchez - Fleur de printemps
  • 1926 : Va promener le chien (1 050 m) de Gauthier Debère
  • 1927 : Croquette ou Une histoire de cirque de Louis Mercanton - Mme Tromboli
  • 1927 : La maison sans amour d'Émilien Champetier - Mme de Coulaines, mère de Laurence
  • 1928 : L'Aigle de la sierra de Louis de Carbonnat - Juliana
  • 1929 : Les Deux Timides (1 900 m) de René Clair - Annette, la vieille fille
  • 1928 : L'Ingénu libertin (1 322 m) d'Émilien Champetier - Mme Portebeaux
  • 1929 : Contrastes court métrage de René Guy-Grand
  • 1929 : Noces d'argent court métrage de Maurice Champreux
  • 1929 : Rosalie court métrage de Maurice Champreux et Robert Beaudoin
  • 1930 : La Dernière Berceuse de Gennaro Righelli et Jean Cassagne
  • 1930 : Marius à Paris court métrage de Roger Lion
  • 1930 : Paramount parade de Charles de Rochefort
  • 1930 : Jour de noces court métrage de 34 min de Maurice Gleize
  • 1930 : La Meilleure Bobone court métrage de Marc Allégret - Zénobie, la bonne
  • 1931 : Nos maîtres les domestiques de Grantham-Hayes
  • 1931 : Il est charmant de Louis Mercanton
  • 1931 : Magie moderne de Dimitri Buchowetzki
  • 1931 : Y'en a pas deux comme Angélique de Roger Lion
  • 1931 : Quand te tues-tu ? de Roger Capellani
  • 1931 : Pas sur la bouche de Nicolas Rimsky et Nicolas Evreïnoff
  • 1931 : La Bande à Bouboule de Léon Mathot
  • 1931 : La Chance de René Guissart
  • 1931 : Un chien qui rapporte de Jean Choux
  • 1931 : Cœur de lilas d'Anatole Litvak
  • 1931 : Cordon-Bleu de Karl Anton
  • 1931 : Une histoire entre mille de Max de Rieux
  • 1931 : Attaque nocturne de Marc Allégret - (court métrage)
  • 1931 : Bric à brac et compagnie d'André E. Chotin - (court métrage)
  • 1931 : Le Collier de Marc Allégret - (court métrage)
  • 1931 : Le Collier de perles de Louis Mercanton - (court métrage)
  • 1931 : Le Lit conjugal de Roger Lion - (court métrage)
  • 1931 : Par TSF de Louis Mercanton - (court métrage)
  • 1932 : L'As du turf de Serge de Poligny
  • 1932 : Avec l'assurance de Roger Capellani
  • 1932 : Une étoile disparait de Robert Villers
  • 1932 : Le Picador de Jaquelux
  • 1932 : La Poule de René Guissart
  • 1932 : Rivaux de la piste de Serge de Poligny
  • 1932 : Austerlitz 21-22 d'André Bay - (court métrage)
  • 1932 : Un beau mariage de Carlo Felice Tavano - (court métrage)
  • 1932 : Haut les mains !!! de Maurice Champreux - (court métrage)
  • 1933 : La Voix sans visage de Léo Mittler
  • 1933 : Vive la compagnie de Claude Moulins
  • 1933 : La Vierge du rocher de Georges Pallu
  • 1933 : Matricule 33 de Karl Anton - sous réserves
  • 1933 : L'Ami Fritz de Jacques de Baroncelli
  • 1933 : Cette vieille canaille d'Anatole Litvak
  • 1933 : Ciboulette de Claude Autant-Lara
  • 1933 : Incognito de Kurt Gerron
  • 1933 : Judex 34 de Maurice Champreux
  • 1933 : Trois Balles dans la peau de Roger Lion
  • 1934 : Adémaï aviateur de Jean Tarride
  • 1934 : Amok de Fédor Ozep
  • 1934 : Zouzou de Marc Allégret
  • 1934 : Le Petit Jacques de Gaston Roudès
  • 1934 : Nous ne sommes plus des enfants d'Augusto Genina
  • 1934 : La Cinquième Empreinte de Karl Anton
  • 1934 : La Caserne en folie de Maurice Cammage
  • 1934 : Brevet 95-75 de Pierre Lequim
  • 1934 : L'Auberge du Petit-Dragon de Jean de Limur
  • 1934 : Trois cent à l'heure de Willy Rozier
  • 1934 : Si j'étais le patron de Richard Pottier : Mme Pichu
  • 1934 : La Porteuse de pain de René Sti
  • 1934 : Le Roi des Champs-Élysées de Max Nosseck : Mme Garnier
  • 1934 : Sans famille de Marc Allégret
  • 1934 : Sidonie Panache de Henry Wulschleger
  • 1934 : Les Deux Mousquetaires de Nini de Max de Rieu - (court métrage)
  • 1934 : Une vocation irrésistible de Jean Delannoy - (court métrage)
  • 1935 : La Rosière des halles de Jean de Limur
  • 1935 : Un soir de bombe de Maurice Cammage
  • 1935 : Train de plaisir de Léo Joannon
  • 1935 : Barcarolle de Gerhard Lamprecht et Roger Le Bon
  • 1935 : Les Époux célibataires d'Artur Robison et Jean Boyer
  • 1935 : Fanfare d'amour de Richard Pottier
  • 1935 : Ferdinand le noceur de René Sti
  • 1935 : Les Gaietés de la finance de Jack Forrester
  • 1935 : La Fille de madame Angot de Jean-Bernard Desrone
  • 1935 : Haut comme trois pommes de Ladislas Vajda et Pierre Ramelot
  • 1935 : L'Impossible Aveu de Guarino Glavany
  • 1935 : Un oiseau rare de Richard Pottier
  • 1935 : Pluie d'or de Willy Rozier
  • 1935 : Les Conquêtes de César de Léo Joannon - (court métrage)
  • 1935 : Le Père La Cerise de Robert Péguy - (court métrage)
  • 1935 : Un drôle de numéro de Léo Mora - (court métrage)
  • 1935 : Gai, gai marions-nous de Pierre Weill - (court métrage)
  • 1935 : Papa Sandwich de Pierre Weill - (court métrage)
  • 1935 : Son frère de lait de Georges Pallu et Max Lerel - (court métrage)
  • 1935 : Le Tampon du colonel de Georges Pallu et Max Lerel
  • 1935 : Le Vase étrusque de Georges Pallu et Max Lerel
  • 1936 : Le Vagabond bien aimé de Kurt Bernhardt
  • 1936 : Les Deux Gamines de René Hervil et Maurice Champreux
  • 1936 : Ma tante Eulalie de Max Lerel - (court métrage)

Théâtre

  • 1910 : L'Éprouvette de Henri Kéroul et Albert Barré, Théâtre du Palais-Royal
  • 1912 : La Femme seule d'Eugène Brieux, Théâtre du Gymnase
  • 1922 : La Belle Angevine de Maurice Donnay et André Rivoire, Théâtre des Variétés
  • 1923 : Ciboulette de Robert de Flers et Francis de Croisset, musique Reynaldo Hahn, Théâtre des Variétés

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article