Marcellin Raymond

Publié le par Roger Cousin

Marcellin RaymondRaymond Marcellin, né le 19 août 1914 à Sézanne (Marne), décédé le 8 septembre 2004 à Paris, était un homme politique français. Avocat à la cour d'appel de Paris en 1945, Docteur en Droit. Mobilisé en septembre 1939, il est fait prisonnier lors de la déroute de l'armée française de 1940. Il s'évade et occupe des fonctions au sein du régime de Vichy. Lié à Maurice Bouvier-Ajam, directeur de l'Institut d'études corporatives et sociales, chargé de "diffuser les idées sociales de la Révolution nationale par l'illustration de la doctrine corporative du Maréchal dans les milieux professionnels et les organisations de jeunesse".

Il dirige le bureau d'orientation et de formation professionnelle, puis est nommé secrétaire général de l'Institut. C'est à ce titre qu'il est décoré de l'ordre de la francisque. Mais, il s'engage par ailleurs dans la Résistance et appartient au réseau de renseignement Alliance de Marie-Madeleine Fourcade et de Georges Loustaunau-Lacau. Ce parcours complexe, de "vichysto-résistant" selon la définition désormais d'usage, lui a valu d'être décoré par Vichy puis de voir reconnaître son action résistante. Il fut plusieurs fois sous-secrétaire d'État, secrétaire d'État sous la IVe République, secrétaire général du Centre national des indépendants et paysans, plusieurs fois ministre sous la Cinquième République. Il fut victime du « gang des saucissonneurs » dans son appartement parisien.

Ministre de l'Intérieur du 31 mai 1968 au 27 février 1974, il succéda à Christian Fouchet à ce poste suite aux événements de Mai 68. Le général de Gaulle salua son arrivée par la phrase « Enfin Fouché, le vrai », en référence au très autoritaire ministre de la police de Napoléon Bonaparte. Marcellin fut plusieurs fois croqué par les caricaturistes sous les traits d'un CRS, en raison de ses démêlés avec les mouvements gauchistes, consécutifs aux événements de mai 68. Il y gagna aussi le surnom de « Raymond la matraque ». Le 12 juin 1968, il fit dissoudre 12 mouvements d'extrême gauche. Le 31 octobre 1968, il fit prononcer par le conseil des ministres la dissolution d'Occident, mouvement d'extrême droite, puis, le 28 juin 1973, la dissolution simultanée de la Ligue communiste (extrême-gauche) et du mouvement Ordre nouveau (extrême droite).

En 1972, il cosigna des circulaires qui subordonnaient la délivrance d’une carte de séjour à l'obtention d'un contrat de travail et d’un logement décent. Ces circulaires mirent fin aux régularisations automatiques. Marquant une étape dans le durcissement de la politique d'immigration française, elles firent aussi l'objet des premières manifestations de « sans-papiers » et durent être assouplies. Il fut à l'origine de l'affaire des plombiers : Le 3 décembre 1973, des agents de la Direction de la surveillance du territoire, déguisés en plombiers, furent surpris en train d'installer un micro espion dans les bureaux de l'hebdomadaire Le Canard enchaîné, ce qui fut la cause de son passage au ministère de l'agriculture, quelques mois plus tard.

Fonctions gouvernementales :

  • Sous-secrétaire d'État à l'Intérieur du gouvernement Henri Queuille (1) (du 11 septembre 1948 au 28 octobre 1949)
  • Sous-secrétaire d'État à l'Industrie et au Commerce du gouvernement Georges Bidault (2) (du 29 octobre 1949 au 17 février 1950)
  • Secrétaire d'État à l'Industrie et au Commerce du gouvernement Georges Bidault (2) (du 17 février au 2 juillet 1950)
  • Secrétaire d'État à la Présidence du Conseil du gouvernement Edgar Faure (1) (du 20 janvier au 8 mars 1952)
  • Secrétaire d'État à la Présidence du Conseil du gouvernement Antoine Pinay (du 8 mars 1952 au 8 janvier 1953)
  • Secrétaire d'État à la Fonction publique et à la Réforme administrative du gouvernement Félix Gaillard (du 11 novembre 1957 au 14 mai 1958)
  • Ministre de la Santé publique et de la Population du gouvernement Georges Pompidou (1) (du 16 mai au 28 novembre 1962)
  • Ministre de la Santé publique et de la Population du gouvernement Georges Pompidou (2) (du 6 décembre 1962 au 8 janvier 1966)
  • Ministre de l'Industrie du gouvernement Georges Pompidou (3) (du 8 janvier 1966 au 6 avril 1967)
  • Ministre délégué, auprès du Premier ministre, chargé du Plan et de l'Aménagement du territoire du gouvernement Georges Pompidou (4) (du 6 avril 1967 au 31 mai 1968)
  • Ministre de l'Intérieur du gouvernement Georges Pompidou (5) (du 31 mai au 10 juillet 1968)
  • Ministre de l'Intérieur du gouvernement Maurice Couve de Murville (du 12 juillet 1968 au 20 juin 1969)
  • Ministre de l'Intérieur du gouvernement Jacques Chaban-Delmas (du 22 juin 1969 au 6 juillet 1972)
  • Ministre de l'Intérieur du gouvernement Pierre Messmer (1) (du 6 juillet 1972 au 2 avril 1973)
  • Ministre de l'Intérieur du gouvernement Pierre Messmer (2) (du 5 avril 1973 au 27 février 1974)
  • Ministre de l'Agriculture et du Développement rural du gouvernement Pierre Messmer (3) (du 1er mars au 28 mai 1974)


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article