Naumann Werner

Publié le par Roger Cousin

Werner Naumann (Guhrau, 16 juin 1909 - Lüdenscheid, 25 octobre 1982), était le secrétaire d'État du Propagandaministerium de Joseph Goebbels durant le Troisième Reich

Naumann Werner

Il est désigné à la tête du ministère par Adolf Hitler dans le dernier testament de celui-ci, par lequel il fait de Goebbels son successeur comme Reichskanzler. Né en 1909 à Guhrau, dans ce qui était la province de Silésie du Royaume de Prusse (aujourd'hui en Pologne), il décède à Lüdenscheid en Rhénanie-du-Nord-Westphalie en 1982. Friedrich Bergold témoigna à Nuremberg que, la dernière fois qu'il avait vu Naumann, celui-ci marchait un mètre devant Martin Bormann quand ce dernier fut tué par une fusée de l'Armée rouge. Ils étaient en train de fuir le Führerbunker à la fin de la bataille de Berlin. Naumann survécut pourtant.

De 1945 à 1949, Naumann vécu incognito dans le sud de l’Allemagne. Il décrocha même avec les meilleures notes un diplôme professionnel de maçon ! En 1950, il entra à Düsseldorf dans la firme d’import-export belgo-allemande Cominbel, dont le possesseur est Herbert Lucht (décédé en 1951) qui fut le chef de l'Aussenstelle Wehrmachtspropaganda à Paris durant l'occupation. 

Cet Herbert Lucht avait épousé une aventurière belge Léa dite "Slissy", membre du parti Rexiste, employée d'Otto Abetz à Paris, et qui serait, selon Joachim Joesten, une cousine de Léon Degrelle, qui née dans une modeste famille ouvrière bruxelloise, portait le faux titre de comtesse, se prétendait fille de général et se faisait passer pour appartenant à une famille connue! Herbert Lucht aurait été enterré dans le jardin de sa villa de Büderich, banlieue chic de Düsseldorf. Werner Naumann fut arrêté par les Britanniques en 1953 sur l'accusation d'être le leader d'un groupe néonazi qui essayait d'infiltrer des partis politiques de l'Allemagne de l'Ouest. Il fut relâché après sept mois de détention.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article