Oberfeld Casimir

Publié le par Roger Cousin

Casimir Oberfeld (né à Łódź en Pologne le 16 novembre 1903, déporté par le convoi n° 63 au départ de Drancy le 17/12/1943, mort en janvier 1945 en déportation à Auschwitz) est un compositeur célèbre pour avoir écrit des chansons à succès pendant les années folles, des musiques d'opérettes, et des musiques de films. 

Oberfeld CasimirOberfeld Casimir

Installé en France, Casimir Oberfeld a composé pour des artistes célèbres comme Fernandel et Mistinguett. Ses premières compositions, dans les années 1920, sont chantées par Alibert et Georges Milton. Il écrit La femme est faite pour l'homme, pour Arletty en 1932, puis C'est vrai pour Mistinguett en 1933. En 1939, il compose deux chansons à succès. Félicie aussi, popularisée par Fernandel, et Paris sera toujours Paris pour Maurice Chevalier. Il travaille avec plusieurs paroliers dont Albert Willemetz, Charles-Louis Pothier, Roger Pujol et Jean Manse. 

Il compose aussi des opérettes, comme La Pouponnière (1932), Cœurs en rodage (1935), La Margoton du bataillon (1937, adaptation d'un film de 1933) dont un des airs aura sans doute inspiré le compositeur de Maréchal, nous voilà2 et Le rosier de Madame Husson (1937). Alors que le cinéma devient parlant, il signe la musique d'une soixantaine de films dont Un de la légion (1936), Barnabé (1938), Le Schpountz (1938), Raphaël le tatoué (1938), Fric-Frac (1939), etc. Déporté au camp de concentration d'Auschwitz, il y meurt en janvier 1945. 1938 : La Féerie blanche revue opérette de Casimir Oberfeld, livret Louis Verneuil, lyrics André Hornez, Théâtre Mogador.

Filmographie

  • 1930 : Méphisto de Henri Debain et Georges Vinter
  • 1930 : Le Roi des resquilleurs de Pierre Colombier
  • 1931 : Un homme en habit de René Guissart
  • 1932 : Le Rosier de madame Husson de Dominique Bernard-Deschamps
  • 1935 : Ferdinand le noceur de René Sti
  • 1935 : Le Bébé de l'escadron de René Sti
  • 1936 : Un de la légion de Christian-Jaque
  • 1936 : Le Mari rêvé de Roger Capellani
  • 1936 : Avec le sourire de Maurice Tourneur
  • 1937 : Les Dégourdis de la 11e de Christian-Jaque
  • 1937 : Salonique, nid d'espions de Georg Wilhelm Pabst (uniquement compositeur de la chanson)
  • 1937 : Vous n'avez rien à déclarer ? de Léo Joannon
  • 1938 : Le Schpountz de Marcel Pagnol
  • 1938 : Barnabé de Alexandre Esway
  • 1938 : Ernest le rebelle de Christian-Jaque
  • 1938 : Tricoche et Cacolet de Pierre Colombier
  • 1939 : Fric-Frac de Maurice Lehmann et Claude Autant-Lara
  • 1939 : Les Cinq Sous de Lavarède de Maurice Cammage
  • 1939 : Le Chasseur de chez Maxim's de Maurice Cammage
  • 1939 : Raphaël le tatoué de Christian Jaque
  • 1940 : Monsieur Hector de Maurice Cammage

 

Publié dans Musiciens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article