Opération Jael

Publié le par Mémoires de Guerre

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'opération Jael fut une opération de diversion et d'intoxication (novembre 1943 à février 1944) de la part des Alliés, destinée à convaincre les armées de l'Axe que le lieu du quartier général allié continuerait d'être en Méditerranée.

 

Opération Jael

Elle fut décidée et coordonnée par la LCS (London Controlling Section) du colonel Bevan à la conférence de Casablanca. Elle consista à générer à grande échelle de la désinformation avec l'aide de tous les services spéciaux britanniques et américains, à savoir : le MI5, le SIS, le GC & CS (service d'écoute et de décryptage), le NID (service de renseignements de la marine), le SOE, l'Air Intelligence, le PWE, le Foreign Office, le Comité XX, ainsi que le CSM (Committee of Special Means) au sein du SHAEF.

L'opération utilisa des agents allemands retournés qui transmirent de faux rapports, des signaux décryptables par l'Abwehr en toute connaissance de cause, de créations d'armées fictives, d'articles parus dans les journaux, d'allusions dans certains discours d'officiels anglais et américains, d'informations fausses remises à de vrais espions allemands, de confidences faites entre diplomates, de communications à des groupes de résistance bidons et des coups de force pour diversion contre les côtes de l'Europe occupée. L'opération Jael se composa de deux sous-ensembles : les opérations Cockade et Zeppelin.

Opération Cockade

Cette phase n'aura aucune efficacité sur le terrain. Elle devait permettre de dégarnir le dispositif allemand sur le Front Est et d'empêcher des nouveaux renforts allemands pour soulager les forces soviétiques. Ce qui ne fut pas le cas.

Opération Zeppelin

Par contre, cette opération fut un succès aux conséquences majeures. Elle devait faire craindre aux Allemands des débarquements en Sardaigne, en Grèce et dans les Balkans pour camoufler le débarquement en Sicile (l'opération Husky) prévu pour le 10 juillet 1943. Les Allemands dispersèrent leurs troupes affaiblissant la défense de la Sicile. L'opération Jael fut suivie par l'opération Bodyguard.

Publié dans Evènements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article