Pierry Marguerite

Publié le par Mémoires de Guerre

Marguerite Pierry est une actrice française née Marguerite Peter à Paris 10e le 26 décembre 1887 et morte à Paris 8e le 20 janvier 1963. 

Pierry MargueritePierry Marguerite

Institutrice attirée par les planches, Marguerite Pierry débute dans des revues de cabaret puis se consacre au théâtre. Grande comique, elle excelle dans le théâtre de boulevard. Le physique long et maigre, dotée d'une diction aux modulations étonnantes et d'un humour au vitriol, Marguerite Pierry devient, avec l'avènement du cinéma parlant, un des personnages les plus excentriques du cinéma français. Jean Renoir lui offre son premier rôle dans On purge bébé (1931), où elle campe avec truculence Julie Follavoine, femme en bigoudis et peignoir, colérique et têtue, qui dédaigne son mari.

Elle impose aussitôt son allure sèche et autoritaire et entame une carrière riche en rôles de femme du monde, de petite-bourgeoise ou de concierge. Actrice fétiche des réalisateurs de farces et de vaudevilles, elle trouve ses meilleurs rôles grâce à Sacha Guitry qui l'admire. Les scènes en compagnie de Saturnin Fabre dans Ils étaient neuf célibataires (1939) de Guitry sont autant de morceaux d'anthologie. Elle sait aussi interpréter des personnages inquiétants, voire émouvants, comme dans Le Bal (1931) de Wilhelm Thiele, dans Le Rosier de Mme Husson de Dominique Bernard-Deschamps ou dans Mam'zelle Bonaparte (1941) de Maurice Tourneur. Marguerite Pierry mène une carrière théâtrale de premier plan, se faisant l'interprète tant du répertoire classique que du boulevard.

Filmographie

Théâtre

  • 1921 : Le Caducée d'André Pascal, Théâtre de la Renaissance, Théâtre du Gymnase
  • 1924 : La Fleur d'oranger d'André Birabeau et Georges Dolley, Comédie Caumartin
  • 1925 : Où allons-nous ?, revue de Rip et Briquet, Théâtre des Capucines
  • 1929 : Le Trou dans le mur d'Yves Mirande, Théâtre de la Michodière
  • 1932 : La Pâtissière du village ou Madeleine d'Alfred Savoir, mise en scène Louis Jouvet, Théâtre Pigalle
  • 1934 : Le mari que j'ai voulu de Louis Verneuil, Théâtre des Mathurins
  • 1935 : Les Fontaines lumineuses de Georges Berr et Louis Verneuil, Théâtre des Variétés
  • 1935 : Y'avait un prisonnier de Jean Anouilh, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1936 : Fiston comédie d'André Birabeau, créée au Théâtre des Variétés le 26 février 1936
  • 1936 : Le Pélican ou Une étrange famille de Francis de Croisset d'après Somerset Maugham, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1946 : La Sainte Famille d'André Roussin, mise en scène Jean Meyer, Théâtre Saint-Georges
  • 1946 : Un homme sans amour de Paul Vialar, mise en scène Fernand Ledoux, Théâtre de l'Apollo
  • 1948 : Aux deux colombes de Sacha Guitry, Théâtre des Variétés
  • 1949 : La Galette des Rois de Roger Ferdinand, mise en scène Jean Wall, Théâtre Daunou
  • 1954 : Gigi de Colette, mise en scène Jean Meyer, Théâtre des Arts
  • 1956 : Appelez-moi Maître ou Tamara de Gabriel Arout et Renée Arout, mise en scène Jacques Charon, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1956 : La Plume de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy, mise en scène Jean Wall, Théâtre Daunou
  • 1958 : L'Enfant du dimanche de Pierre Brasseur, mise en scène Pierre Valde, Théâtre Édouard VII
  • 1959 : L'Enfant du dimanche de Pierre Brasseur, mise en scène Pierre Valde, Théâtre de Paris
  • 1960 : Un garçon d'honneur d'Antoine Blondin et Paul Guimard d'après Le Crime de Lord Arthur Saville d'Oscar Wilde, mise en scène Claude Barma, Théâtre Marigny
  • 1960 : L'Avare de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais Royal
  • 1960 : Les Femmes savantes de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais Royal
  • 1960 : La Voleuse de Londres de Georges Neveux, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre du Gymnase
  • 1961 : George Dandin de Molière, mise en scène Jean Meyer, Théâtre du Palais Royal
  • 1962 : La Vénus de Milo de Jacques Deval, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre du Gymnase

 

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article