Prison de Spandau

Publié le par Roger Cousin

La prison de Spandau était située à l'ouest de Berlin, dans le secteur d'occupation britannique, dans le quartier Spandau et fut célèbre pour ses prisonniers, des ex-dignitaires nazis. 

Prison de Spandau

La prison fut construite en 1876 et détruite après la mort de son dernier prisonnier, Rudolf Hess en 1987. Il fut le seul occupant des lieux durant les 20 dernières années de sa vie. Le 19 juillet 1947, les anciens dignitaires nazis condamnés à l'incarcération par le tribunal de Nuremberg y entrèrent pour purger leurs peines. Les Américains, Britanniques, Français et Soviétiques s'occupèrent alors conjointement de l'administration de l'établissement. Ils s'assurèrent également à tour de rôle de la surveillance des sept prisonniers :

Afin d'éviter que le lieu ne fasse l'objet de réunions néo-nazies, l'établissement fut entièrement rasé après la mort de Rudolf Hess en 1987, puis converti en supermarché, l'ancien Britannia Centre Spandau. Les matériaux qui avaient servi à la construction de la prison furent dispersés dans la mer du Nord. C'est du moins une des versions... La prison de Spandau est parfois confondue avec la Citadelle de Spandau, construite au cours de la seconde moitié du XVIe siècle et située à trois kilomètres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

didier 19/05/2015 11:01

j'y suis allé plusieurs fois en 74/75

Michel 22/03/2015 19:07

Je suis allé à Spandau en 87 .Pour ceux qui sont sur FB:
https://www.facebook.com/groups/forteressedespandau/

J.Eastabrook 26/11/2014 11:46

Je confirme l'exactitude de l'information pour ce que j'en connais. Sur le plan de mon propre vécu, militaire Français appelé en 70-71, j'ai eu la mission de garder et protéger, avec une dizaine d'autres soldats du 46 ème R.I triés sur le volet, de 17 h à l'aube, le prisonnier de guerre Rudolf Hess. Nous avions été désignés au dernier moment pour qu'aucune information ne filtre à l'extérieur, la crainte des autorités militaires étant à l'époque que des groupuscules allemands ne cherchent à investir la prison, voire même à tenter de s'emparer du prisonnier. Nous sommes donc arrivés en treillis neuf et en rangers souples de parade de couleur bordeaux, pour l'occasion.Nous avons relevé la garde russe qui nous précédait un livre de poche dans la poche du treillis de manière à accentuer le bruit des honneurs rendus face aux soldats russes. Nous étions armés à balles réelles et tous excellents tireurs avec consigne de tirer à vue après sommation sans réponse depuis les miradors où nous étions postés. Je me rappelle, comme si c'était hier, d'avoir croisé le regard froid et noir, yeux rentrés dans ses orbites, de Rudolf Hess qui était bien l'homme figurant sur votre
photo. Je dis cela, car j'ai des amis berlinois de l'époque qui pensent encore aujourd'hui que le vrai Rudolf Hess serait mort bien avant 87 et qu'une substitution aurait eu lieu afin de permettre aux russes de continuer à entrer dans Berlin Ouest malgré le mur construit par eux en 61.Le mur tombera comme chacun sait, seulement en 89, soit deux ans après le prétendu suicide de Rudolf Hess...

loic 09/03/2016 17:12

Bonjour à vous ce que dit j.Eastabrook et vrais j'ai fait mon service militaire à BERLIN dans la 110 e compagnie du génie de 1986 au 1/071987 moi aussi j'ai croisé HESS je me suis tapé 4 heures de tour de garde en plus car il était dans le jardin et nous pouvions pas descendre du mirador .Vous le décrivez correctement il faisait froid dans le dos .Je voulais le descendre en pensant à tous ces morts ,à toutes ces familles séparées dans les camps de la mort . J ai pu aller à AUSCHWITZ pendant la Noel de 86 avec une Famille Berlinoise comme je n'ai pas pu entrée en France .pourtant je suis un mec mais comme on dit un mec ne pleure pas mais là une fois passé l'entrée tu te vide complétement et dire que j'ai gardé cette assassin . Même à ce jour mon fils qui à 16 ans au lycée ces profs ne savent même pas que Hess été le bras droit d' Hitler .Donc il va pouvoir leurs démontrer .