Roesler Hermann

Publié le par Roger Cousin

Roesler HermannKarl Friedrich Hermann Roesler (18 décembre 1834– 2 décembre 1894) est un juriste et économiste allemand qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji. En 1878, le gouvernement de Meiji invita Roesler à venir travailler au Japon en tant que conseiller en droit international au ministère des Affaires étrangères. L'une des raisons qui le poussa à partir au Japon était sa conversion au catholicisme romain en 1878, Roesler pouvait alors être destitué de son emploi au Mecklembourg à cause de sa religion. Une rencontre fortuite avec l'ambassadeur japonais en Allemagne, Shūzō Aoki, lui offrit cette opportunité et il devint l'un de ces experts juridiques allemands et français qui travaillèrent sur l'établissement d'un système juridique au Japon. En 1884, Roesler devint l'un des conseillers du cabinet du Japon. À la demande de Hirobumi Itō, Roesler assista Kowashi Inoue et tint un rôle important dans l'élaboration du droit commercial japonais et de la constitution Meiji.

Depuis l'époque de la mission Iwakura, l'oligarchie de Meiji avait étudié les différentes formes de gouvernement en Occident et fut très impressionné par le modèle austro-germano-prussien qui était basé sur les théories de Lorenz von Stein et Rudolf von Gneist, et sur l'organisation du gouvernement prussien conçu par Albert Mosse. Roesler recommanda pour le Japon une monarchie constitutionnelle dans laquelle le monarque serait le chef d'État et ne serait pas limité par le pouvoir législatif, dont la principale fonction serait de donner son avis et son consentement aux décisions de l'empereur et non pas de gouverner le pays ou de promulger des lois. De plus, c'est l'empereur qui aurait la souveraineté et non pas le peuple.

Roesler resta au Japon jusqu'en 1893. Durant ce séjour, ses contacts avec la légation allemande présente au Japon et avec la communauté d'expatriés allemands furent presque inexistants. Après avoir quitté le Japon, Roesler et sa famille s'installèrent à Bolzano en Autriche-Hongrie, où il mourut peu de temps après.


Publié dans Scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article