Seconde Guerre octobre 1939

Publié le par Mémoires de Guerre

Seconde Guerre octobre 1939
  • 1er octobre : Début de la conscription des hommes britanniques âgés de 20 à 22 ans.
  • 2 octobre : Les forces polonaises défendant la péninsule de Hel se rendent aux forces allemandes.
  • 4 octobre : Maurice Thorez, responsable du Parti communiste français et mobilisé en tant que soldat, déserte et rejoint l'URSS, alors signataire du Pacte germano-soviétique.
  • 5 octobre : La Bataille de Kock, dernière bataille de la défense polonaise, entre le groupe de Polésie sous les ordres du général Franciszek Kleeberg et les forces allemandes.
  • 6 octobre : Hitler propose la paix à la France et au Royaume-Uni.
  • 8 octobre : Arrestation en France de 33 parlementaires communistes.
  • 9 octobre : Hitler ordonne la préparation de l'invasion de la Belgique, de la France, du Luxembourg et de la Hollande.
  • 11 octobre : 138 000 soldats britanniques débarquent en France. Le premier ministre français Édouard Daladier repousse les offres de paix d'Adolf Hitler.
  • 12 octobre : Un décret d’Hitler crée le Gouvernement Général sur les terres polonaises occupées par les Allemands mais non rattachées au Reich ; Hans Frank est nommé gouverneur du Gouvernement Général. Début de la déportation des Juifs allemands vers Vienne et Prague.
  • 14 octobre : Torpillage du cuirassé britannique Royal Oak par un sous-marin allemand. Sur les quelque 1 200 hommes d'équipage, seulement 378 sont rescapés.
  • 16 octobre : Évacuation de Forbach par l'Armée française. Cette opération allemande qui contraint à ce repli français est le pendant allemand de l'action menée en Sarre par quelques compagnies françaises. Ces escarmouches qui coûtent tout de même la vie à plus de 10 000 soldats restent les seuls faits d'armes de la « drôle de guerre ».
  • 18 octobre : Quatre jours après le spectaculaire perte du cuirassée Royal Oak, Winston Churchill déclare qu'un tiers des sous-marins allemands a déjà été coulé.
  • 24 octobre : Les troupes françaises occupant des enclaves en Allemagne depuis le 6 septembre se replient derrière la Ligne Maginot. C'est une décision « stratégique », alors que ces positions n'étaient pas menacées par les Allemands.
  • 28 octobre : Les SS demandent au gouvernement allemand de faire porter l'étoile jaune aux Juifs.

Publié dans Chronologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article