Sousloparov Ivan

Publié le par Mémoires de Guerre

Ivan Alekseïevitch Sousloparov, né le 19 octobre 1897, décédé le 16 décembre 1974, était un général soviétique qui servit comme représentant auprès du gouvernement français et des Alliés en Europe au S.H.A.E.F entre 1944 et 1945. Il fut le signataire pour l'Union soviétique de l'acte de capitulation du 7 mai 1945 à Reims. 

Sousloparov IvanSousloparov Ivan

Il est né dans le village de Kroutikhintsy (région de Kirov) et participa à la Première Guerre mondiale comme sous-officier puis pendant la révolution d'octobre à Pétrograd en 1917. Il prit par aux combats de la guerre civile dans la 30e division d'infanterie d'Irtkoutsk (Rouges) et entra à l'académie militaire de Kiev, sorti diplômé en 1925 puis à l'école d'artillerie et de commandement de Dzerjinski, diplômé en 1938.

En 1939, il fut attaché militaire à Paris et, d'après lui, du renseignement militaire et notamment chargé de l'opération Orchestre rouge.Il devint général en 1940 et sa nomination fut publiée dans l'Etoile Rouge. Lors de l'invasion de l'Union soviétique en 1941, il était au Q.G de l'artillerie de l'Armée rouge. En 1942 jusqu'au milieu de l'année 1944, Sousloparov servit à la tête de l'artillerie de la 10e Armée sur le front ouest. En été 1944, après le débarquement Allié en Normandie, il prit un poste d'attaché auprès du nouveau gouvernement français et au S.H.A.E.F avec le commandement des Alliés.

C'est dans ce cadre qu'il fut présent à Reims lors des négociations pour la reddition inconditionnelle des forces allemandes. Il demanda des ordres pour la signature à Moscou, mais sans réponse, il prit sur lui de signer, le 7 mai 1945, au nom de l'U.R.S.S. Il fut déjugé par Staline qui demanda une nouvelle signature à Berlin qu'il venait de faire libérer. Il continua sa carrière en U.R.S.S à l'Académie militaire diplomatique de Moscou comme responsable des cadets. Décédé le 18 décembre 1974 à Moscou, il est enterré au cimetière de Vendenskoié.

Publié dans Militaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article