Spoliation des juifs la proposition Mattéoli

Publié le par rodney42

JournalL'Express publié le 04/02/1999 par Eric Conan


Contre l'avis du Congrès juif mondial, l'ancien résistant envisage une indemnisation au cas par cas

Matteoli JeanLa Mission d'étude sur la spoliation des juifs de France, créée en 1997 par Alain Juppé et présidée par Jean Mattéoli, ancien résistant et président du Conseil économique et social, s'oppose à la logique communautariste défendue par le Congrès juif mondial.

Dans son rapport d'étape, remis mardi dernier à Lionel Jospin, la mission propose de créer une «instance d'examen des demandes individuelles» destinée à instruire les requêtes des ayants droit. Pierre Drai, ancien premier président de la Cour de cassation, a été pressenti pour en assumer la présidence.

L'exemple suisse constitue un contre-modèle pour Jean Mattéoli: «On a obligé les banques suisses à payer, en échange de quoi on les a laissées s'exonérer de leur responsabilité morale: c'est cela que l'on veut éviter.»

La mission Mattéoli, qui devrait rendre son rapport définitif avant la fin de l'année, a déjà dressé un bilan des opérations de restitution mises en oeuvre après la Libération: elles ont été très nombreuses et souvent complètes. La mission a aussi entrepris un énorme travail de classement des archives relatives aux spoliations.

Elle a notamment reconstitué l'état nominatif des biens pris aux 67 000 juifs déportés de Drancy: le solde (9 733 308 francs de l'époque) se trouve toujours à la Caisse des dépôts et consignations. Tous les fonds de ce genre qui se trouvent dans les banques, les administrations ou les sociétés d'assurances vont être réévalués par l'Insee et réunis, sous la responsabilité de la mission, dans un fonds public unique.


Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article