Stolpe Manfred

Publié le par Roger Cousin

Stolpe ManfredManfred Stolpe, né à Stettin le 16 mai 1936, est un homme politique allemand appartenant au Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). En 1990, il devint le premier ministre-président du Brandebourg suivant la réunification allemande, à la tête de la première coalition en feu tricolore allemande. Réélu en 1994 à la tête d'un gouvernement de majorité absolue du SPD, il perd cette majorité en 1999 et choisit de former une grande coalition plutôt qu'une coalition rouge-rouge. Il démissionne en 2002, et est nommé peu après ministre fédéral des Transports et de la Construction. Il se retire de la vie politique à la fin de son mandat, en 2005.

Il a étudié le droit à Iéna entre 1955 et 1959, puis s'est engagé dans la vie religieuse au sein de l'Église évangélique Berlin - Brandebourg - Haute Lusace silésienne, alors même qu'il vivait en République démocratique allemande (RDA). En 1961, il fut invité, comme étudiant, à l'Université libre de Berlin. Il a occupé l'une des deux vice-présidences de la Fédération des églises évangéliques de RDA durant sept ans à partir de 1982. Il adhère au Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) en 1990. Il en prend la présidence dans le Brandebourg et entre au comité directeur fédéral dès l'année suivante. Il renonce à ses fonctions régionales en 2000 au profit de Matthias Platzeck, puis à ses fonctions fédérales deux ans plus tard.

Élu député au Landtag du Brandebourg le 14 octobre 1990, Manfred Stolpe est investi ministre-président du Land le 1er novembre suivant à a tête d'une coalition en feu tricolore. Le 11 octobre 1994, il est investi pour un second mandat avec le soutien du seul SPD, qui détient la majorité absolue des sièges. Après les élections régionales de 1999, il se voit contraint de constituer une coalition gouvernementale et forme alors une grande coalition avec l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) plutôt que de s'allier avec le Parti du socialisme démocratique (PDS). Trois ans plus tard, le 26 juin 2002, il remet sa démission suite à une divergence de vue au sein de sa coalition sur une loi relative à l'immigration, ce qui a entraîné un vote différent des représentants du Brandebourg au Bundesrat.

Le 22 octobre 2002, Manfred Stolpe devient ministre fédéral des Transports, de la Construction et du Logement dans la seconde coalition rouge-verte de Gerhard Schröder. Il détient ce portefeuille jusqu'à la fin anticipée de la législature fédérale, le 18 octobre 2005. Ce même jour, il est chargé par le président fédéral Horst Köhler de gérer les affaires courantes jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement, ce qui se produit le 22 novembre. Il est depuis retiré de la vie politique.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article