Walken Christopher

Publié le par Mémoires de Guerre

Christopher Walken est un acteur et danseur américain né le 31 mars 1943 à New York. Commençant sa carrière au théâtre, il devient célèbre au cinéma avec Voyage au bout de l'enfer (1978) pour lequel il remporte l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. On peut le voir dans de nombreux films, dont Annie Hall (1977), La Porte du paradis (1980), Dead Zone (1983), Dangereusement vôtre (1985), The King of New York (1990), Batman : Le Défi (1992), Pulp Fiction (1994), Sleepy Hollow (1999), Arrête-moi si tu peux (2002), Serial noceurs (2005) et Hairspray (2007). 

Walken Christopher
Walken Christopher

Jeunesse et débuts

Né Ronald Walken à Astoria, dans l'arrondissement de Queens à New York, il est le fils de Rosalie Russell, immigrante écossaise, et de Paul Walken, d'origine allemande, qui tiennent une boulangerie. Il fait, avec ses frères Kenneth et Glenn, plusieurs apparitions dans des séries télévisées alors qu'il est âgé d'une dizaine d'années. Il prend des cours de danse et étudie à la Professional Children's School. Il entame des études supérieures à l'université Hofstra mais les abandonne dès la première année, en 1963, préférant se consacrer à sa passion pour la scène. 

D'abord comédien de théâtre et de comédie musicale, il joue dans de nombreuses pièces à Broadway et Off-Broadway du milieu des années 1960 au début des années 1970 et change son prénom de Ronald en Christopher au début de sa carrière. En 1966, il obtient son premier grand rôle en interprétant Philippe Auguste dans The Lion in Winter, rôle pour lequel il reçoit le Clarence Derwent Award. En 1969, il épouse Georgianne Thon, une actrice qui se reconvertit plus tard en directrice de casting. 

Carrière

Années 1970

Christopher Walken commence sa carrière cinématographique en jouant un second rôle dans Le Dossier Anderson de Sidney Lumet (1971), face à Sean Connery. Il se révèle au grand public en 1977 avec une apparition courte mais mémorable dans Annie Hall de Woody Allen, dans lequel il interprète Duane Hall, le frère excentrique et névrosé du personnage titre. Il est en lice pour jouer le personnage de Han Solo dans Star Wars mais le rôle échoit finalement à Harrison Ford.

En 1978, il devient célèbre avec son rôle de jeune ouvrier psychologiquement détruit par la guerre du Viêt Nam dans Voyage au bout de l'enfer, de Michael Cimino, où sa scène de la roulette russe avec Robert De Niro est devenue culte. À la fin du tournage, il se nourrit exclusivement de bananes, d'eau et de riz pour prendre l'aspect décharné de son personnage à la fin du film. Il remporte pour son interprétation l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. 

Années 1980

En 1980, il retrouve Michael Cimino pour La Porte du paradis mais le film, éreinté par la critique, est un cuisant échec commercial. Il a ensuite le premier rôle, un mercenaire, dans Les Chiens de guerre (1981), et surprend le public avec son numéro de claquettes doublé d'un striptease dans la comédie musicale Tout l'or du ciel (1981). Il partage ensuite la vedette de Brainstorm avec Natalie Wood mais l'actrice meurt noyée juste avant la fin du tournage, en 1981, alors qu'elle a invité Walken à passer Thanksgiving avec elle et son mari à bord de leur yacht. Brainstorm sort en 1983 et, la même année, Walken offre une interprétation très remarquée dans le rôle principal de Dead Zone de David Cronenberg, adapté du roman de Stephen King.

Il accepte aussi bien les seconds rôles que les premiers, son physique particulier l'oriente vers les rôles de « durs » et de méchants, notamment dans les films Dangereusement vôtre de John Glen (1985), un James Bond où il interprète Max Zorin, un industriel follement mégalomane, et Comme un chien enragé de James Foley (1986), où il joue le père de Sean Penn, un cruel chef de gang. À la fin des années 1980, ses rôles sont moins marquants mais il a toutefois l'occasion de démontrer une nouvelle fois ses talents de danseur dans la comédie musicale Puss in Boots (1988), où il joue le rôle du chat botté. 

Années 1990

Au cours des années 1990, il collabore à plusieurs reprises aux films de son ami Abel Ferrara : il interprète Frank White, un baron de la drogue récemment relâché de prison qui veut récupérer son territoire dans The King of New York (1990), puis joue dans The Addiction (1995), Nos funérailles (1996) et New Rose Hotel (1998)4. En 1992, il interprète deux nouveaux rôles de « méchants » : le milliardaire Max Schreck dans Batman, le défi de Tim Burton, et le baron de la drogue Paco Meisner dans le film français Le Grand Pardon 2 d'Alexandre Arcady avec Richard Berry et Roger Hanin.

Il joue le rôle d'un producteur sans scrupule dans Wayne's World 2 (1993), puis fait deux apparitions marquantes pour une seule scène dans True Romance (1993), où il joue un parrain de la mafia tentant d'arracher des informations à Dennis Hopper, et dans Pulp Fiction (1994), où il incarne un militaire qui raconte au jeune Butch Coolidge l'histoire de la montre familiale qu'il est venu lui remettre. Son personnage de Vincenzo Coccotti dans True Romance figure à la 85e place du classement des 100 meilleurs personnages de films, établi par le magazine Empire.

En 1995, il écrit et joue le rôle principal de la pièce de théâtre Him, qui a pour thème la vie après la mort d'Elvis Presley, sa première idole de jeunesse. Il explore le genre de l'horreur dans The Prophecy (1995) en incarnant le renégat archange Gabriel, rôle qu'il reprendra dans deux suites données au film, avant de s'opposer à Johnny Depp dans Meurtre en suspens (1995). Il enchaîne les rôles de criminels, affrontant notamment Bruce Willis dans Dernier Recours (1996), et interprétant un parrain de la mafia qui s'est apparemment rangé dans Suicide Kings (1997). Il retrouve Tim Burton dans Sleepy Hollow (1999), où il campe l'étonnant personnage du cavalier sans tête. 

Années 2000 et 2010

En 2000, il fait son retour à Broadway dans la comédie musicale James Joyce's The Dead, pour laquelle il est nommé au Tony Award du meilleur acteur. En 2001, il montre une fois encore ses talents de danseur dans le clip de la chanson de Fatboy Slim, Weapon of Choice, réalisé par Spike Jonze. Il apparaît aussi dans des comédies, un registre qu'il n'a pas souvent abordé jusqu'alors, avec Première sortie (1999), Couple de stars (2001) et L'Amour, six pieds sous terre (2002). En 2002, son interprétation très remarquée du père du personnage principal joué par Leonardo DiCaprio dans Arrête-moi si tu peux, sous la direction de Steven Spielberg, lui vaut d'être nommé à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, et de remporter le British Academy Film Award du meilleur acteur dans un second rôle et le Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans un second rôle.

Il accumule ensuite les seconds rôles en faisant des choix plus ou moins heureux. En 2004, il apparaît dans Man on Fire avec Denzel Washington, avant d'incarner le mari-robot adoré de Glenn Close pour le film de Frank Oz, Et l'homme créa la femme. Il joue ensuite dans plusieurs comédies qui connaissent le succès au box-office, Serial noceurs (2005), Click (2006) et Hairspray (2007), où il chante et danse avec John Travolta. Il retrouve le théâtre en 2010 avec la pièce A Behanding in Spokane pour laquelle il est nommé au Tony Award du meilleur acteur. Il continue à tourner dans beaucoup de films au début des années 2010. On le retrouve ainsi notamment dans Sept psychopathes (2012), comédie de gangsters dans laquelle son interprétation est saluée par la critique, puis retrouve un rôle de parrain de la mafia dans Jersey Boys (2014), film biographique de Clint Eastwood sur The Four Seasons. Il tient le rôle du capitaine Crochet dans une adaptation musicale de Peter Pan diffusée en live sur NBC en décembre 2014. 

Vie privée

En janvier 1969, Christopher Walken épouse Georgianne Thon, une actrice reconvertie plus tard en directrice de casting. Il est toujours marié avec elle, cinquante ans plus tard. Le couple vit à Wilton, dans le Connecticut, et n'a jamais eu d'enfants, Walken expliquant à ce sujet que le fait de n'avoir ni enfant, ni hobby est la principale raison pour laquelle il refuse rarement un rôle. Le 28 novembre 1981, Christopher Walken se trouve sur un yacht en compagnie de Robert Wagner et Natalie Wood. Cette dernière est retrouvée le lendemain matin morte noyée au large de Los Angeles. En 2006, un canular circule sur internet selon lequel l'acteur aurait décidé de se présenter à l'élection présidentielle américaine de 2008. Un faux site officiel relaie ce canular. 

Popularité

Souvent cantonné dans des rôles de méchants en raison de son expression inquiétante, Walken a également démontré à plusieurs reprises son affinité pour des rôles comiques et a animé à sept reprises l'émission télévisée Saturday Night Live, où il a pris plaisir à démontrer ses talents de danseur et de chanteur et à parodier certains de ses rôles les plus sombres. Il a popularisé le cencerro (cowbell en anglais) avec son expression « We need more cowbell » dans un sketch devenu culte du Saturday Night Live. Il est aussi connu pour son débit de parole très particulier qui a souvent fait l'objet d'imitations. 

Distinctions

Récompenses
  • Clarence Derwent Award en 1966 pour le rôle de Philippe Auguste dans The Lion in Winter
  • Oscar du meilleur acteur dans un second rôle en 1979 pour Voyage au bout de l'enfer
  • British Academy Film Award du meilleur acteur dans un second rôle en 2003 pour Arrête-moi si tu peux
  • Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans un second rôle en 2003 pour Arrête-moi si tu peux
  • NSFC Award du meilleur second rôle masculin en 2003 pour Arrête-moi si tu peux
  • Prix du meilleur acteur au Festival des films du monde de Montréal en 2004 pour De pères en fils
  • Satellite Award du meilleur acteur dans un second rôle (drame) en 2004 pour De pères en fils
Nominations
  • Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle en 1979 pour Voyage au bout de l'enfer.
  • British Academy Film Award du meilleur acteur dans un second rôle en 1980 pour Voyage au bout de l'enfer
  • Saturn Award du meilleur acteur en 1984 pour Dead Zone
  • Emmy Award du meilleur acteur dans une minisérie ou un téléfilm en 1991 pour La Nouvelle Vie de Sarah
  • Saturn Award du meilleur acteur dans un second rôle en 1996 pour The Prophecy
  • Saturn Award du meilleur acteur dans un second rôle en 2000 pour Sleepy Hollow
  • MTV Movie Award du meilleur méchant en 2000 pour Sleepy Hollow
  • Pire second rôle masculin lors des Razzie Awards 2002 pour Les Country Bears
  • Oscar du meilleur acteur dans un second rôle en 2003 pour Arrête-moi si tu peux
  • Pire second rôle masculin lors des Razzie Awards 2003 pour Amours troubles et Kangourou Jack

Filmographie

  • 1969 : Me and My Brother de Robert Frank : le directeur
  • 1971 : Le Dossier Anderson (The Anderson Tapes) de Sidney Lumet : The Kid
  • 1972 : The Happiness Cage de Bernard Girard : James H. Reese
  • 1976 : Next Stop, Greenwich Village de Paul Mazursky : Robert
  • 1977 : La Sentinelle des maudits (The Sentinel) de Michael Winner : inspecteur Rizzo
  • 1977 : Annie Hall de Woody Allen : Duane Hall
  • 1977 : Roseland de James Ivory : Russel (The Hustle)
  • 1978 : Shoot the Sun Down de David Leeds : Mr. Rainbow
  • 1978 : Voyage au bout de l'enfer (The Deer Hunter) de Michael Cimino : Nick Chevotarevich
  • 1979 : Meurtres en cascade (Last Embrace) de Jonathan Demme : Eckart
  • 1980 : La Porte du paradis (Heaven's Gate) de Michael Cimino : Nathan D. Champion
  • 1981 : Les Chiens de guerre (The Dogs of War) de John Irvin : Jamie Shannon
  • 1981 : Tout l'or du ciel (Pennies from Heaven) d'Herbert Ross : Tom
  • 1983 : Brainstorm de Douglas Trumbull : Dr Michael Anthony Brace
  • 1983 : Dead Zone (The Dead Zone) de David Cronenberg : Johnny Smith
  • 1985 : Dangereusement vôtre (A View to a Kill) de John Glen : Max Zorin
  • 1986 : Comme un chien enragé (At Close Range) de James Foley: Brad Whitewood Sr.
  • 1987 : Deadline de Nathaniel Gutman : Don Stevens
  • 1988 : Milagro (The Milagro Beanfield War) de Robert Redford : Kyril Montana
  • 1988 : Biloxi Blues de Mike Nichols : Sgt. Toomey
  • 1988 : Puss in Boots de Eugene Marner : Puss
  • 1988 : Homeboy de Michael Seresin : Wesley Pendergass
  • 1989 : Communion de Philippe Mora : Whitley Strieber
  • 1990 : The King of New York (King of New York) d'Abel Ferrara : Frank White
  • 1990 : Étrange Séduction (The Comfort of Strangers) de Paul Schrader : Robert
  • 1991 : McBain de James Glickenhaus : McBain
  • 1991 : Présumé coupable (All-American Murder) d'Anson Williams : P.J. Decker
  • 1992 : Hollywood Mistress de Barry Primus : Warren Zell
  • 1992 : Batman : Le Défi (Batman Returns) de Tim Burton : Max Shreck
  • 1992 : Le Grand Pardon 2 d'Alexandre Arcady : Pasco Meisner
  • 1993 : True Romance de Tony Scott : Vincenzo Coccotti
  • 1993 : Arnaques en Jamaïque (Scam) de John Flynn : Jack Shanks
  • 1993 : Wayne's World 2 de Stephen Surjik : Bobby Cahn
  • 1994 : D'une femme à l'autre (A Business Affair) de Charlotte Brandström : Vanni Corso
  • 1994 : Pulp Fiction de Quentin Tarantino : Capitaine Koons
  • 1995 : The Addiction d'Abel Ferrara : Peina
  • 1995 : The Prophecy de Gregory Widen : Gabriel
  • 1995 : Wild Side de Donald Cammell : Bruno Buckingham
  • 1995 : Search and Destroy : En plein cauchemar (Search and Destroy) de David Salle : Kim Ulander
  • 1995 : Dernières heures à Denver (Things to Do in Denver When You're Dead) de Gary Fleder : l'homme au plan
  • 1995 : Meurtre en suspens (Nick of Time) de John Badham : Mr. Smith
  • 1996 : Remake, Rome ville ouverte (Celluloide) de Carlo Lizzani : Rod Geiger
  • 1996 : Basquiat de Julian Schnabel : l'interviewer
  • 1996 : Nos funérailles (The Funeral) d'Abel Ferrara : Ray Tempio
  • 1996 : Dernier Recours (Last Man Standing) de Walter Hill : Hickey
  • 1997 : Touch de Paul Schrader : Bill Hill
  • 1997 : Excess Baggage de Marco Brambilla : Ray
  • 1997 : Suicide Kings de Peter O'Fallon : Carlo Bartolucci / Charlie Barret
  • 1997 : La Souris (Mousehunt) de Gore Verbinski : Caeser, l'exterminateur
  • 1998 : The Prophecy 2 de Greg Spence : Gabriel
  • 1998 : Illuminata de John Turturro : Bevalaqua
  • 1998 : New Rose Hotel d'Abel Ferrara : Fox
  • 1998 : The Eternal: Kiss of the Mummy (Trance) de Michael Almereyda : Oncle Bill Ferriter
  • 1998 : FourmiZ (Antz) d'Eric Darnell et Tim Johnson : Colonel Cutter (voix)
  • 1999 : Première sortie (Blast from the Past) d'Hugh Wilson : Calvin Webber
  • 1999 : Sleepy Hollow - La légende du cavalier sans tête (Sleepy Hollow) de Tim Burton : le mercenaire hessois / le cavalier sans tête
  • 1999 : Y a-t-il un parrain pour sauver la mafia ? (Kiss Toledo Goodbye) de Lyndon Chubbuck : Max
  • 2000 : The Prophecy 3: The Ascent de Patrick Lussier : Gabriel
  • 2000 : Les Opportunistes (The Opportunists) de Myles Connell : Victor 'Vic' Kelly
  • 2001 : Scotland, Pa. de Billy Morrissette : Lieutenant McDuff
  • 2001 : Joe La Crasse (Joe Dirt) de Dennie Gordon : Clem
  • 2001 : Couple de stars (America's Sweethearts) de Joe Roth : Hal Weidmann
  • 2001 : L'Affaire du collier (The Affair of the Necklace) de Charles Shyer : Comte Cagliostro
  • 2002 : Poolhall Junkies de Mars Callahan : Mike
  • 2002 : Les Country Bears (The Country Bears) de Peter Hastings : Reed Thimple
  • 2002 : L'Amour, six pieds sous terre (Plots with a View) de Nick Hurran : Frank Featherbed
  • 2002 : Arrête-moi si tu peux (Catch Me If You Can) de Steven Spielberg : Frank Abagnale Sr
  • 2003 : Kangourou Jack (Kangaroo Jack) de David McNally : Salvatore 'Sal' Maggio
  • 2003 : Amours troubles (Gigli) de Martin Brest : inspecteur Stanley Jacobellis
  • 2003 : Bienvenue dans la jungle (The Rundown) de Peter Berg : Hatcher
  • 2004 : Man on Fire de Tony Scott : Rayburn
  • 2004 : Envy de Barry Levinson : J-Man
  • 2004 : Et l'homme créa la femme (The Stepford Wives) de Frank Oz : Mike Wellington
  • 2004 : De pères en fils (Around the Bend) de Jordan Roberts : Turner Lair
  • 2005 : Serial noceurs (Wedding Crashers) de David Dobkin : Secrétaire du Trésor William Cleary
  • 2005 : Romance and Cigarettes de John Turturro : Cousin Bo
  • 2005 : Domino de Tony Scott : Mark Heiss
  • 2006 : Click : Télécommandez votre vie (Click) de Frank Coraci : Morty
  • 2006 : Fade to Black d'Oliver Parker : Brewster
  • 2006 : Man of the Year de Barry Levinson : Jack Menken
  • 2007 : Hairspray d'Adam Shankman : Wilbur Turnblad
  • 2007 : Balles de feu (Balls of Fury) de Robert Ben Garant : Feng
  • 2008 : Five Dollars a Day de Nigel Cole : Nat Parker
  • 2009 : Un plan d'enfer de Peter Hewitt : Roger Barlow
  • 2010 : Célibataires et en cavale (Life's a Beach) de Tony Vitale : Roy Callahan
  • 2011 : Bulletproof Gangster de Jonathan Hensleigh : Shondor Birns
  • 2011 : Dark Horse de Todd Solondz : Jackie
  • 2012 : Les Derniers Affranchis (Stand Up Guys) de Fisher Stevens : Doc
  • 2012 : Sept psychopathes (Seven Psychopaths) de Martin McDonagh : Hans
  • 2012 : Le Quatuor (A Late Quartet) de Yaron Zilberman : Peter Mitchell
  • 2013 : The Power of Few de Leone Marucci : Doke
  • 2013 : Gods Behaving Badly de Marc Turtletaub : Zeus
  • 2014 : Jersey Boys de Clint Eastwood : Angelo « Gyp » DeCarlo
  • 2015 : La Famille Fang (The Family Fang) de Jason Bateman : Caleb Fang
  • 2015 : Joe La Crasse 2 : Un bon gros loser (Joe Dirt 2:Beautiful Loser) de Fred Wolf : Clem
  • 2016 : Le Livre de la jungle (The Jungle Book) de Jon Favreau : Roi Louie (voix)
  • 2016 : Eddie the Eagle de Dexter Fletcher : Warren Sharp
  • 2016 : One More Time de Robert Edwards : Paul Lombard
  • 2016 : Ma vie de chat (Nine Lives) de Barry Sonnenfeld : Felix Purkins
  • 2017 : Father Figures de Lawrence Sher : Walter Tinkler
  • 2018 : Mon âme sœur de Stephanie Laing : Myron
  • 2018 : The War with Grandpa de Tim Hill : Jerry
  • 2019 : The Jesus Rolls de John Turturro

Télévision

  • 1953 : The Wonderful John Acton (série télévisée, 13 épisodes) : Kevin Acton
  • 1954 : The Motorola Television Hour (série télévisée, saison 1 épisode 9) : non crédité
  • 1954-1956 : Haine et Passion (The Guiding Light) (soap opera, personnage récurrent) : Michael 'Mike' Bauer
  • 1963 : Naked City (série télévisée, saison 4 épisode 17) : Chris Johannis
  • 1966 : Barefoot in Athens (téléfilm) : Lamprocles
  • 1969 : Les Trois Mousquetaires (The Three Musketeers) (téléfilm) : John Felton
  • 1970 : Hawaï police d'État (Hawaii Five-O) (série télévisée, saison 2 épisode 17) : Walt Kramer
  • 1975 : Valley Forge (téléfilm), de Fielder Cook : le Hessois
  • 1977 : Kojak (série télévisée, saison 4 épisode 22) : Ben Wiley
  • 1982 : Who Am I This Time? (téléfilm), de Jonathan Demme : Harry Nash
  • 1991 : La Nouvelle Vie de Sarah (Sarah, Plain and Tall) (téléfilm), de Glenn Jordan : Jacob Witting
  • 1993 : Le Combat de Sarah (Skylark) (téléfilm), de Joseph Sargent : Jacob Witting
  • 1999 : Vendetta (téléfilm), de Nicholas Meyer : James Houston
  • 1999 : Les Déchirements du passé (Sarah, Plain and Tall: Winter's End) (téléfilm), de Glenn Jordan : Jacob Witting
  • 2002 : Jules César (Julius Caesar) (téléfilm), de Uli Edel : Caton d'Utique
  • 2014 : Turks & Caicos (téléfilm), de David Hare : Curtis Pelissier

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article