Jean Harlow

Publié le par L'Express Moix Yann

Un chat jaune, et la griffe qui rayait les écrans. Une vamp angora mondaine, saupoudrée d'éternité. 

 

Jean HarlowJean Harlow

Jean Harlow

Une vie sentimentale écrite à la foudre; enfuie de la demeure familiale, elle se marie, divorce, se remarie avec le producteur Paul Bern. Qui se suicide trois mois plus tard. Elle épouse l'opérateur Rosson, entre deux flirts avec Clark Gable, pour le curriculum de sa légende. Au bout du zigzag, la mort en rose, couleur du linceul de mousseline qui enveloppa son corps dans la dernière étreinte, celle des étoiles, dont elle restera la petite soeur mystérieuse et fatale.

Jean Harlow est morte à 26 ans (1911-1937) dans d'étranges conditions qui demeureront à jamais étouffées. Un mythe, aussitôt, naquit. Le chat est devenu sphinx. L'église du Memorial Park de Glensdale s'en souvient: Dieu, en un son de cloches, improvisa quelque chose au vibraphone. Puis la foule se signa. France 3 rend hommage à Jean.

Dans un portrait, où on la retrouve aux côtés de Clark Gable, Spencer Tracy, James Cagney, et dans de nombreux extraits de films: "Les Anges de l'enfer", de Howard Hughes, "L'Ennemi public", "Reckless", "Red Dust", ainsi que "La Belle de Saigon", "Saratoga". Un cycle que nous présentera Patrick Brion dans le cadre de son Cinéma de minuit, à partir du dimanche 20 novembre.

Mardi 15, 23 h 55. France 3

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article