Décès du comédien Michel Duchaussoy

Publié le par Première

Michel Duchaussoy était l'un des comédiens fétiches de Claude Chabrol, même s'il a multiplié les rôles secondaires dans des films populaires (Les portes de la gloire, Mesrine, Le Petit Nicolas...).

Décès du comédien Michel Duchaussoy

Réactualisation : suite à la disparition du comédien, Jean-François Richet qui l'avait dirigé dans Mesrine a réagi pour Premiere : 

"La gentillesse, la disponibilité, la transmission d'un savoir- faire, d'une époque dont je me sens plus proche que de celle que nous vivons.

Michel était de ceux-là, de ceux qui vous font regretter l'âge d'or de notre cinéma. Quand Jean-Pierre Cassel - qui devait jouer le rôle du papa de Mesrine - disparut, ce fut le chaos pour beaucoup d'entre nous. Un chaos humain puis artistique. Vincent vint me voir et me demanda qui j'envisageais pour jouer son père à l'écran. Je ne savais pas, j'étais ouvert à toutes propositions. Vincent me susurra Michel. Evidemment ! En plus d'être un acteur unique, Michel était un des meilleurs amis du papa de Vincent. Il l'avait vu tout bébé.

Ce qui compte en direction d'acteurs, ce sont les connexions qu'un acteur peut avoir avec un autre. Quand j'ai vu Vincent s'effondrer durant la prise où Mesrine est au chevet de son père joué par Michel, j'ai su que rarement une connexion pouvait être aussi intense. Nous étions seulement cinq dans cette chambre d'hôpital pour filmer cette scène. Une boule dans la gorge, une prise de sécurité et fin de journée.

Merci pour tout Michel. Je t'embrasse."

L'acteur Michel Duchaussoy est décédé à l'âge de 73 ans a annoncé son agent. Issu de la Comédie Française, il avait été révélé au grand public grâce à Jeu de Massacre, d'Alain Jessua, sorti en 1967. En près de 50 ans, il aura tourné pour les plus grands réalisateurs, de Claude Chabrol (Que la bête meure, Nada...) à Bertrand Tavernier (La vie et rien d'autre) en passant par Louis Malle (Milou en mai), Costa-Gavras (Amen), Patrice Leconte (La veuve de St-Pierre, Confidences trop intimes) ou encore Alain Corneau (Le môme). Ces dernières années, on a pu le voir en père de Mesrine dans le diptyque de Jean-François Richet porté par Vincent Cassel ou en directeur d'école du Petit Nicolas, des films qui ont connu un très grand succès.

Il était aussi connu pour sa voix, puisqu'il a notamment doublé Marlon Brando dans la version française du Parrain, de Francis Ford Coppola. Des années plus tard, il a été engagé par Luc Besson pour prêter sa voix à Archibald, personnage récurrent d'Arthur et les Minimoys.

Egalement acteur de théâtre (il a joué jusqu'à 6 pièces par an !), il a multiplié les apparitions télévisées dans Au théâtre ce soir des années 60 aux années 80 (adaptations de pièces de Feydeau, Molière...). Il a d'ailleurs mis en scène deux pièces : La commère, de Marivaux, et Il ne faut jurer de rien, d'Alfred de Musset. En 2003, il est récompensé d'un Molière pour son second rôle dans Phèdre, mis en scène par Patrick Chéreau.

On l'a aussi vu dans des séries et téléfilms, notamment Zodiaque et Braquo.

On le retrouvera une dernière fois à l'écran cet automne, dans la peau d'Abraracourcix, dans Astérix et Obélix : Au service de sa majesté.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article