La noyade de Metzner

Publié le par Le Point Emmanuel Berretta et Aziz Zemouri

Le suicide présumé d'Olivier Metzner, 63 ans, a pris de court tous ses amis. Le grand pénaliste, défenseur de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, se serait jeté à l'eau "sans traces d'intervention extérieure", indique le rapport d'autopsie. 

 

La noyade de Metzner

Il a laissé deux lettres. Dans la première, adressée à sa famille, il dit qu'il part et demande qu'on ne le cherche pas. Dans la seconde, destinée à ses associés, il leur demande de continuer l'aventure du cabinet Metzner et qu'on règle ses obsèques. Dans aucune il ne détaille les motifs de son geste. Metzner ne souffrait d'aucune maladie, contrairement à la rumeur. Alain de Pouzilhac, l'un de ses clients, avec lequel il dînait dix jours avant son trépas, se souvient d'un homme "d'excellente humeur" qui faisait des projets."Il m'avait montré des photos du bateau qu'il avait fait construire et des vitraux de sa chapelle privée sur son île de Boëdic", rapporte Pouzilhac, choqué par le décès de cet ami. Engagé du côté de Françoise Meyers-Bettencourt dans l'affaire Bettencourt, Metzner se réjouissait, en privé, d'avoir rassemblé des éléments accablants contre ses adversaires... Un procès dans lequel il ne plaidera pas.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article