Antoine Veil, haut fonctionnaire et mari de Simone Veil, est mort

Publié le par Le Nouvel Observateur

La classe politique rend hommage à "un grand serviteur de l'Etat".

 

Simone Veil et Antoine Veil le 12 février

Simone Veil et Antoine Veil le 12 février

Antoine Veil, ancien haut fonctionnaire et dirigeant d'entreprises, mari de Simone Veil (ancienne ministre à l'origine de la légalisation de l'avortement et figure du centrisme), est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi 12 avril à Paris à l'âge de 86 ans, a-t-on appris auprès de la famille. L'avocat Jean Veil, un des fils du couple, a confirmé à l'AFP le décès de son père annoncé par le Parti radical de gauche, à l'origine de la création du prix littéraire Jean Zay auquel Antoine Veil était associé comme membre du jury.

Accompagné de son épouse, Antoine Veil avait brièvement participé à la manifestation contre le mariage homosexuel organisée le 13 janvier à Paris. Samedi dernier, le couple avait aussi assisté à la 22e journée de livre politique à l'Assemblée nationale, une manifestation organisée chaque année dont Antoine et Simone Veil étaient des habitués.

L'ancien homme politique centriste, était dirigeant de sociétés, notamment dans les secteurs du transport et du tourisme. Président du comité stratégique du groupe Bolloré, il était le fondateur et l'ancien président du Club Vauban (qui regroupe des personnalités appartenant à la majorité et à l'opposition).

Il a rencontré Simone Veil à Sciences-Po Paris et a eu avec elle trois enfants dont les avocats à la cour d'appel de Paris Jean et Pierre-François Veil. Claude-Nicolas est décédé en 2002.

Hollande salue la "mémoire de cet homme de convictions"

François Hollande a appris "avec tristesse" le décès d'Antoine Veil, selon un communiqué de l'Elysée. Il "salue la mémoire de cet homme de convictions, dont le regard libre et bienveillant manquera à notre pays" en adressant ses condoléances à son épouse, Simone Veil, et à ses enfants. "Dans toutes les fonctions qu'il a occupées - des cabinets ministériels, sous la présidence du général de Gaulle, aux responsabilités éminentes qui ont été les siennes dans l'industrie, et notamment dans le domaine des transports - Antoine Veil aura servi la France", affirme le chef de l'Etat.

Jean-Michel Baylet, président du PRG, a rendu hommage à Antoine Veil, "un grand républicain mais aussi un homme de rassemblement et un humaniste qui manquera à notre pays", selon un communiqué. "Ce dirigeant écouté et respecté dans les secteurs économiques, de l'industrie et du tourisme notamment, était aussi un spectateur attentif, engagé et visionnaire de notre société et de ses tourments", a ajouté le sénateur du Tarn-et-Garonne.

"Hommage à Antoine Veil, un serviteur de l'Etat exceptionnel qui vient de nous quitter. Pensée affectueuse à son épouse Simone", a écrit Jean-Louis Borloo, président de l'UDI (Union des démocrates et indépendants), sur son compte Twitter.

Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a fait part de "sa profonde tristesse", saluant en Antoine Veil "tout à la fois un grand serviteur de l'État, un entrepreneur, un écrivain et un élu". "Il manquera à tous ceux qui ont eu la chance de croiser son chemin", a poursuivi dans un communiqué Bertrand Delanoë pour qui Antoine Veil "n'a jamais cessé d'incarner et de déployer un humanisme à la fois exigeant et généreux".

Publié dans Avis de décès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article