La bague d'Adolf Hitler est mise aux enchères

Publié le par Le Point par Frédéric Therin, à Munich

La bague d'Adolf Hitler est mise aux enchères

Créée par le joaillier Karl Berthold, elle devrait représenter le "clou" d'une vente organisée à Munich et consacrée aux "reliques" nazies.

Une vente aux enchères nauséabonde doit avoir lieu dans le Maryland

Une vente aux enchères nauséabonde doit avoir lieu dans le Maryland

Le bijou est, objectivement, assez hideux et son histoire encore plus abjecte, mais il devrait représenter l'une des pièces de "choix" d'une vente aux enchères pour le moins contestable, organisée dans le Maryland aux États-Unis mardi et mercredi prochain par la maison américaine Auctioneers Alexander Historical Auctions, spécialisée dans la vente des objets et archives militaires. Et pour cause : le bijou en question, une énorme bague à quatre niveaux dont le sommet est une croix gammée en rubis, a appartenu à Adolf Hitler en personne. 

Capture d'écran du site de mise au enchères

Capture d'écran du site de mise au enchères

100 000 dollars

Retrouvée parmi d'autres "reliques" nazies par le sergent Joseph de la 144e division américaine dans une maison munichoise, cette pièce est restée au cou de la petite amie du sergent pendant près de trois décennies. Un homme d'affaires du Nevada, Ray Bily, finira par la racheter en 1981. Il la gardera jusqu'à sa mort en 1994. Un autre collectionneur, William Blynn, l'a par la suite acquise avant de décéder à son tour en 2011. Et ses héritiers veulent aujourd'hui s'en débarrasser. Les enchères pourraient atteindre au moins 100 000 dollars. D'autres lots difficilement présentables lors de dîners mondains vont également être mis à prix la semaine prochaine.

L'épingle à cravate portée par Hermann Göring à la une du magazine américain Time devrait ainsi trouver preneur pour un montant proche de 20 000 dollars. Une réplique du bâton de maréchal d'Erwin Rommel pourrait, lui, s'acheter pour 6 000 dollars. Une fourchette à dessert du Führer et une lettre signée de sa main devraient pour leur part atteindre des enchères respectives de 600 et 7 000 dollars. L'album de photos de chasse du Reichmarschall Göring devrait, quant à lui, s'adjuger au moins 12 000 dollars.

Documents secrets

Parmi les "souvenirs" proposés par Auctioneers Alexander Historical Auctions on trouve aussi une photo dédicacée du "docteur" sadique d'Auschwitz Josef Mengele ou un plan détaillé du camp de concentration de Sachsenhausen. Autres "reliques" du troisième Reich : des vitraux représentant la svastika, des clairons décorés avec l'insigne des SS, des lunettes de protection des pilotes de la Luftwaffe, la dague personnelle d'Heinrich Himmler ou une lettre du chef de la SS à sa chère et tendre.

Les enchères les plus élevées devraient toutefois se concentrer autour du lot numéro 171. Tamponné "most secret" et protégé par un épais sceau de cire, ce dossier rempli de feuilles écrites à la main n'est rien d'autre que l'original des documents réunis par Rudolf Hess lors des négociations de paix avec la Grande-Bretagne en mai 1941. L'estimation du prix de vente de cette pièce unique se situerait dans une fourchette comprise entre 500 000 et 700 000 dollars. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article