Qui est Alina Kabaeva, la gymnaste qui aurait fait exploser le couple Poutine ?

Publié le par Direct Matin

Qui est Alina Kabaeva, la gymnaste qui aurait fait exploser le couple Poutine ?

Une rumeur persistante a annoncé le week-end dernier le mariage de Vladimir Poutine et d’Alina Kabaeva, une ancienne gymnaste devenue aujourd’hui députée en Russie. Si le Kremlin s’est borné à démentir l’information, le président russe aurait bel et bien succombé aux charmes de la pétillante Kabaeva. Sans pour autant s'être marié avec elle.

Vladimir Poutine et Alina Kabaeva... en 2004

Vladimir Poutine et Alina Kabaeva... en 2004

Des spéculations identiques avaient déjà été lancées en 2008 par le Moscovski Korrespondent. A l’époque, le journal russe avait annoncé que Vladimir Poutine, marié depuis 1983 à Lioudmila Poutina, songeait à divorcer de son épouse et préparait même son second mariage avec... Alina Kabaeva.

Cinq ans ont passé et le président russe a depuis officialisé son divorce avec Lioudmila avec qui il a eu deux filles (Maria née en 1985 et Ekaterina née en 1986). Toute la Russie attend désormais le nom de la future épouse de Poutine. Elle a cru trouvé son identité dès le week-end dernier.

"On m'a dit que Poutine et Kabaïeva se marient dans le monastère Iverski. Tout Valdaï est bloqué par le FSO, le service de sécurité du Kremlin", a écrit samedi l’avocat et blogueur Kaloï Akhilgov. Selon lui, le mariage se serait déroulé dans le monastère Iverski à Valdaï (nord-ouest de la Russie).

"On m'a dit que Poutine et Kabaïeva se marient dans le monastère Iverski"

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a démenti ce mercredi les propos de Kaloï Akhilgov. "Les rumeurs persistent, il n'y a rien à faire. Cela n'a rien à voir avec la réalité", a-t-il expliqué.

Reste que mariage ou pas, Poutine et Kabaeva seraient effectivement bien tombés sous le charme l’un de l’autre. Et entre les deux supposés tourtereaux, l’histoire ne daterait pas d’hier.

Alina Kabaeva a 30 ans. Elle est née le 12 mai 1983 à Tachkent, la capitale actuelle de l’Ouzbékistan. Surnommée "la femme la plus souple du monde", elle doit son surnom à son palmarès impressionnant décroché du temps où elle était gymnaste professionnelle.

Alina Kabaeva apparait sur la une d'un numéro de l'édition russe de Vogue en 2011

Alina Kabaeva apparait sur la une d'un numéro de l'édition russe de Vogue en 2011

"La femme la plus souple du monde" prise pour dopage en 2001

Avec 9 titres de championne du monde, 16 titres de championne d’Europe, une médaille d’or et une de bronze aux JO, il faut dire que la belle a marqué l’histoire de son sport. Ce, malgré un contrôle positif au furosémide (un diurétique) qui lui a valu, en 2001, une suspension d’un an de la part de la Fédération internationale de gymnastique.

C’est précisément durant sa suspension que Kabaeva, au physique menu (elle mesure 1,66 m pour 50 kilos), a lancé sa carrière en politique. Déjà membre du Conseil suprême de Russie unie, le parti de Vladimir Poutine, elle est élue en 2007 députée à la Douma (le parlement russe) puis est nommée dans la foulée vice-présidente de la Commission de la jeunesse.

Qui est Alina Kabaeva, la gymnaste qui aurait fait exploser le couple Poutine ?

La paternité de ses deux enfants gardée secrète

En 2008, elle tourne définitivement la page de la gymnastique, prend sa retraite sportive, et se consacre à sa nouvelle vie où elle se spécialise en politique de la jeunesse et du sport.

Cette même année, l’ancienne gymnaste, qui a fait la une de Vogue en Russie, accouche d’un petit garçon. L’identité du père reste une énigme. Comme celle du papa de son deuxième enfant, une fille née en novembre 2012.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article