Décès à 90 ans de la comédienne Micheline Dax

Publié le par Le Parisien

Décès à 90 ans de la comédienne Micheline Dax

La comédienne française Micheline Dax, une des reines du théâtre de boulevard depuis les années 1950, est décédée dimanche à l'âge de 90 ans dans la région parisienne, a indiqué lundi son agent Jean-Pierre Noël. Au fil d'une carrière de 60 ans, marquée par les rôles populaires au théâtre et au cinéma, elle s'était aussi rendue célèbre par des doublages à la télévision, prêtant sa voix à Miss Piggy, célèbre personnage du Muppet Show, série télévisée culte des années 1970 et 1980.

Décès à 90 ans de la comédienne Micheline Dax

Plus étonnant, ses talents de siffleuse lui avaient permis d'enregistrer plusieurs disques. Grande dame du rire à la chevelure noire de jais, elle était régulièrement invitée à participer aux jeux télévisés, dans les années 1970 et 1980, tels que «Les Jeux de 20 Heures«, «Francophonissime» ou «l'Académie des neuf». Elle y brillait par sa truculence.

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a rendu hommage à l'une des figures «les plus populaires du théâtre et du cinéma français» tandis que le président François Hollande en saluait «l'une des personnalités les plus attachantes». 

Alors qu'elle se destine plutôt à la tragédie, Micheline Dax, née Micheline Etevenon le 3 mars 1924, fait ses débuts sur les planches en 1946 au sein de la troupe de musiciens et chansonniers «Les Branquignols» de Robert Dhéry et Colette Brosset.

Sa gouaille et son tempérament volcanique font vite mouche dans les cabarets parisiens où elle se produit grâce à ses talents de chanteuse et, plus étonnant, de siffleuse. Ce don particulier lui permettra d'ailleurs d'être engagée comme «instrumentiste» pour siffler dans des orchestres.

En 1967, elle enregistre le rôle principal de l'opérette «La Veuve joyeuse» de Franz Lehàr et incarne Metella dans «La Vie Parisienne» d'Offenbach avec la compagnie Renaud-Barrault. Elle participe également à une tournée avec Charles Aznavour, en première partie d'Edith Piaf. Son énergie et son abattage en font une des reines du boulevard et du vaudeville. 

Elle enchaîne les succès, une quarantaine au total parmi lesquels «Branquignol» (Robert Dhéry), «Don d'Adèle« (Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy), «N'écoutez pas Mesdames» (Sacha Guitry), «La comtesse Dracula» (Michel Frantz et Philippe Rondest), «Gwendoline» (Laurence Jyl), «Frédérick» (Eric-Emmanuel Schmitt), «Le sexe faible» (Eugène Bourdet), «La soupière» (Robert Lamoureux).

Tout au long de ses 60 années de théâtre, elle côtoie Louis de Funès, Jean Carmet, Jacqueline Mailhan ou encore Michel Serrault.

Au milieu des années 70, elle fait aussi les belles heures de «Au théâtre ce soir», incontournable émission de télévision dédiée au boulevard. Elle tiendra son dernier rôle sur les planches en 2009 dans les «Monologues du vagin» d'Eve Ensler.

Sa verve lui ouvre aussi les portes du cinéma notamment avec Robert DhéryLes Branquignols», «Vos gueules les mouettes», Jacques BeckerRue de l'estrapade»), Sacha GuitrySi Paris nous était conté»), Raoul André («Le grand bidule», «Ces messieurs de la gâchette», «La dernière bourrée à Paris»), Jean-Daniel Pollet («Paris vu par...», «L'acrobate»).

Plus récemment elle est apparue dans «Pentimento» de Tonie Marshall et «L'ex-femme de ma vie» sous la direction de Josiane Balasko.

Comédienne éclectique et touche à tout, son timbre de voix si caractéristique lui avait ouvert aussi les portes des studios de doublage de l'industrie du dessin animé avec à son actif Cléopâtre dans «Astérix et Cléopâtre» ou Ursula la pieuvre dans «La Petite Sirène».

Retirée de la scène théâtrale depuis 2009, Micheline Dax avait raconté sa vie dans un livre, «Je suis Gugusse, c'est là ma gloire».

Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres et Chevalier de la Légion d'honneur, Micheline Dax était mère d'une fille, également comédienne.

Extrait du film "Ce joli monde", de Carlo Rim (1957) Micheline Dax et Darry Cowl

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article