Rafle du Vel d’Hiv, le témoignage de l’assistante sociale

Publié le par Lyon Capitale Christelle Monteagudo et Steven Gouaillier

Durant la Seconde Guerre mondiale, plus de 13 000 Juifs sont arrêtés, entre le 14 et le 21 juillet 1942 à Paris. Parmi eux, 8 000 personnes sont parquées dans l’enceinte du Vélodrome d’Hiver avant d’être envoyées dans les camps de concentration nazis. Denise Tavernier, 23 ans à l’époque, est en stage à la préfecture de Paris. Elle revient sur cet épisode douloureux, la fameuse “rafle du Vel d’Hiv”.

 

 

Rafle du Vel d’Hiv, le témoignage de l’assistante sociale

Il y a 72 ans, cette opération, demandée par le régime nazi, est réalisée par la police française. Denise Tavernier, à présent une vieille dame, était chargée de rédiger le rapport sur ce qui se passait au Vélodrome d'Hiver à Paris. Elle venait tout juste d'obtenir son diplôme d'assistante sociale. Le 16 juillet 1942, elle se rend là-bas. Pour Sud Radio, elle revient sur ce jour noir qu'elle a vécu.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article