Valéry Giscard d'Estaing remet la Légion d'honneur à son fils Louis

Publié le par Le Figaro par Marion Joseph

Valéry Giscard d'Estaing remet la Légion d'honneur à son fils Louis

L'ancien président a élevé mercredi soir aux Invalides l'ancien député au rang de chevalier de la Légion d'honneur. Une récompense pour son «action au service de la défense».

 

Valéry Giscard d'Estaing remet la Légion d'honneur à son fils Louis

La Légion d'honneur, une affaire de famille? Chez les Giscard d'Estaing oui. Comme l'annonçait Le Figaro vendredi, l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing a remis mercredi soir aux Invalides la médaille de chevalier de la Légion d'honneur à son fils Louis, maire UDI de Chamalières (Puy-de-Dôme).

Nommé sur le contingent du premier ministre lors de la promotion de Pâques, l'ancien député du Puy-de-Dôme (entre 2002 et 2012) s'est vu récompensé pour son «action au service de la défense» de la France, a expliqué son père lors de la cérémonie. Colonel de réserve, Louis Giscard d'Estaing est l'ancien rapporteur du budget de la Défense opérationnelle à l'Assemblée et il préside aujourd'hui l'Association des villes marraines des forces armées. Il faut normalement vingt ans d'activités (civiles ou militaires), assorties de «mérites imminents», pour prétendre entrer dans ce club très fermé. Selon le Journal officiel, l'élu a déjà cumulé «32 ans de services».

Valery et Louis Giscard d'Estaing

Valery et Louis Giscard d'Estaing

Un code très précis

Après avoir appris sa nomination dans le Journal officiel, Louis Giscard d'Estaing a choisi de se faire décorer par son père, Grand-Croix de la Légion d'honneur en tant qu'ancien chef de l'État. Selon le code très précis de cet ordre, tout décoré peut promouvoir un tiers, à condition qu'il s'agisse d'un grade équivalent ou inférieur au sien. Le premier ministre, les ministres et les ambassadeurs peuvent pour leur part procéder aux décorations dans tous les grades.

Devant plusieurs invités de marque, comme les membres du Conseil constitutionnel Jacques Barrot et Michel Charasse, le président de la Cour des comptes, Didier Migaud, et les ex-ministres Gérard Longuet, Hervé Morin, Dominique Bussereau et Pascal Clément, Valéry Giscard d'Estaing a fait part de son «bonheur» de décorer son «cher Louis», selon La Montagne . Egalement présent, le sénateur centriste Yves Pozzo di Borgo a évoqué un «grand moment» sur Twitter.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article