Brigitte Bardot: “Je conti­nue à choquer les simples d’es­prit”

Publié le par Gala Laure Costey

L'icône se confie à la veille de ses 80 ans. Aussi intem­po­relle que décriée, Brigitte Bardot a le mérite d’être toujours restée la même. Avant de fêter ses 80 prin­temps, la dame de la Madrague revient sur son destin excep­tion­nel pour Paris Match.

Brigitte Bardot: “Je conti­nue à choquer les simples d’es­prit”Brigitte Bardot: “Je conti­nue à choquer les simples d’es­prit”

Elle n’a même pas la volonté de choquer et ne l’a jamais eue. Brigitte Bardot, aussi imper­ti­nente soit-elle, se targue seule­ment d’avoir “vécu comme (j’) en avais envie et conti­nue”. Dans une inter­view accor­dée à son ami jour­na­liste Chris­tian Brin­court pour Paris Match, la comé­dienne lève le voile sur certains de ses secrets.

Empri­son­née dans sa beauté pendant des années, aujourd’­hui BB “respecte la loi natu­relle de la vie sans la contre­dire”. Son ami qui l’a rejointe à la Madrague, la décrit “amin­cie”, bala­dant sa “silhouette unique d’où émerge cette élégance corpo­relle incom­pa­rable”. Bardot se sent en tout cas “sereine” et veut désor­mais “essayer de trans­mettre”. Un objec­tif ultime pour celle qui, de son propre aveu, à “failli en mourir”, passant de “l’im­per­ti­nence à la grande détresse” comme son person­nage dans La vérité de Clou­zot.

Brigitte Bardot affirme n’être “pour rien dans l’éman­ci­pa­tion des femmes” et avoue même avoir souf­fert “du manque de liberté qu’im­pose cette célé­brité encom­brante”. Les années glamour et folies à Saint-Tropez, BB les balaie du revers de la manche. La star se moque “des simples d’es­prits, des médiocres et des secré­taires” qu’elle conti­nue de choquer et veut simple­ment vivre “au jour le jour” comme elle l’a toujours fait.

La très libre Brigitte a pour­tant déjà plani­fié la suite. Quand la fin sera venue, Brigitte Bardot passera son “éter­nité aux côté des animaux à la Madrague”, temple ultime d’une époque suspen­due dans le temps.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article