OAS: décès de l'activiste Pierre Lagaillarde

Publié le par Le Figaro

Pierre Lagaillarde, qui avait été l'un des chefs de l'OAS contre l'indépendance de l'Algérie, est décédé dimanche à Auch, à l'âge de 83 ans, a appris l'AFP aujourd'hui auprès de la mairie de la ville gersoise.

OAS: décès de l'activiste Pierre Lagaillarde

Ce partisan de l'Algérie française, avait été en janvier 1960 l'un des principaux dirigeants de l'insurrection armée dite "semaine des barricades" à Alger, organisée notamment par des militaires opposés à la politique d'autodétermination définie par le général de Gaulle. Ce fils d'avocats français établis à Blida (50 km au sud d'Alger) était auparavant monté à l'assaut du gouvernement général d'Alger, lors du putsch du 13 mai 1958. Cela avait valu à cet ancien parachutiste, quelques mois plus tard, d'être élu député d'Alger sur un programme "Algérie française".

Après la reddition des insurgés en 1960, Lagaillarde avait été incarcéré pendant neuf mois à Paris puis libéré. Réfugié en Espagne en décembre 1960, il fut condamné par contumace à 10 années de détention en mars 1961. C'est cette année-là qu'avait été fondée en Espagne l'Organisation de l'armée secrète (OAS), en vue d'empêcher par les armes l'inéluctable indépendance de l'Algérie, acquise finalement le 5 juillet 1962. 

En 1968, gracié par le président de Gaulle, Lagaillarde rentre en France et s'établit à Auch (Gers) où il reprend sa profession d'avocat. Il deviendra en 1975 premier bâtonnier de la ville.

Publié dans Avis de décès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article