Poutine veut "forcer" Kiev à négocier avec les séparatistes

Publié le par Le Point

Le président russe veut que l'Ukraine entame des négociations "sur le fond", tout en rappelant que l'avenir de la Crimée était bien en Russie.

Poutine veut "forcer" Kiev à négocier avec les séparatistes

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi qu'il fallait "forcer" Kiev à négocier "sur le fond" avec les séparatistes pro-russes qui affrontent les forces armées ukrainiennes dans l'est de l'Ukraine. "Il faut forcer les autorités ukrainiennes à entamer des négociations sur le fond. Pas sur des questions techniques (...), mais sur le fond (...) : quels seront les droits de la population du Donbass, de Lougansk, du sud-est du pays ?" a-t-il lancé lors d'un forum de la jeunesse russe. Le président a aussi regretté que Kiev refuse, selon lui, d'évacuer les forces ukrainiennes encerclées par les rebelles dans l'est de l'Ukraine, via le couloir humanitaire qu'il a demandé aux séparatistes russes d'établir vendredi.

Soldats "perdus"

"Je pense qu'il s'agit d'une erreur colossale qui va mener à d'importantes pertes de vies humaines", a-t-il prévenu, ajoutant que "cela lui rappelait les événements de la Seconde Guerre mondiale". Le président a aussi annoncé que son homologue ukrainien, Petro Porochenko, l'avait assuré que les soldats russes, que Kiev a annoncé lundi avoir arrêtés sur son territoire, reviendraient sous peu en Russie. "Je vous le dis sérieusement, je pense qu'ils s'étaient perdus, la frontière (russo-ukrainienne) n'est pas clairement marquée", a-t-il assuré. Vladimir Poutine a aussi affirmé que la Crimée, "lieu sacré" pour les Russes, ne reviendrait pas dans le giron de Kiev, lançant que "le peuple russe et le peuple ukrainien sont quasiment un seul et même peuple", déclenchant les applaudissements du public. "Cette guerre est notre énorme tragédie", a-t-il regretté.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article