Brigitte Bardot, une lettre ouverte contre l'abat­tage rituel

Publié le par Gala

L'icône s'adresse au Gouvernement. Brigitte Bardot n'a pas fini de combattre pour les droits des animaux. À bien­tôt 80 ans, l'icône du cinéma français adresse une lettre ouverte au gouver­ne­ment : elle demande la fin de l'abat­tage rituel et la ferme­ture des abat­toirs de chevaux.

Brigitte Bardot, une lettre ouverte contre l'abat­tage rituelBrigitte Bardot, une lettre ouverte contre l'abat­tage rituel

Après avoir volé au secours des renards au début de l'année, Brigitte Bardot veut main­te­nant sauver les chevaux — ainsi que vaches, veaux et moutons. Dans une lettre ouverte publiée aujourd'hui dans les quoti­diens Le Pari­sien, Le Figaro et Var Matin (ainsi que dans Le Monde d'après sa fonda­tion), l'ancienne actrice a adressé deux demandes qu'elle souhaite se voir accor­der par le gouver­ne­ment à l'occa­sion de son 80e anni­ver­saire, le 28 septembre prochain.

« Voilà les deux évolu­tions indis­pen­sables à notre époque que je demande aux gouver­ne­ments succes­sifs depuis 30 ans. Il serait juste de me les accor­der après tant d'années de suppliques et d'attente. Si je ne les obtiens pas, j'en conclu­rai que j'ai raté ma vie, raconte la star qui avait déjà formulé des vœux iden­tiques dans Gala en juin dernier. Une propo­si­tion de loi visant à faire passer le cheval d'animal de rente à animal de compa­gnie, lui évitant ainsi l'abat­toir, a été dépo­sée fin juin 2013 à l'Assem­blée. Je demande que cette propo­si­tion, restée lettre morte, soit prise en compte et débat­tue dans les plus brefs délais et qu'elle m'apporte enfin la satis­fac­tion deman­dée. »

L'autre demande de Brigitte Bardot concerne « la remise en appli­ca­tion immé­diate de la loi française et euro­péenne exigeant l'étour­dis­se­ment des animaux d'abat­toir avant la saignée pour tous les animaux, sans aucune déro­ga­tion pour les sacri­fices rituels halal et casher ». Reste à savoir si le gouver­ne­ment lui donnera satis­fac­tion – appuyer l'icône permet­tra peut-être à François Hollande de redo­rer son image écor­née par le livre choc de Valé­rie Trier­wei­ler, Merci pour ce moment.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article