Décès de l’actrice Maria Mauban

Publié le par avoir-alire

Décès de l’actrice Maria Mauban

Maria Mauban avait tourné une trentaine de films depuis les années 50. Mais son talent a surtout été utilisé à la scène.

Décès de l’actrice Maria Mauban

Maria Mauban, née en 1924, a connu une carrière prolifique au cinéma et à télévision, mais aussi et surtout au théâtre, où elle a interprété de nombreux rôles du répertoire classique et contemporain, depuis Une grande fille toute simple d’André Roussin, où elle avait remplacé Madeleine Robinson souffrante. Elle a brillé dans des pièces aussi diverses que Domino de Marcel Achard (1949), Le miroir d’Armand Salacrou (1956), ou encore Andromaque de Racine (1965), pour la Compagnie Renaud-Barrault. Elle a également été dirigée par Jean Vilar dans La Guerre de Troie n’aura pas lieu, présenté au Festival d’Avignon en 1962. Brune, distinguée, aussi à l’aise dans le drame que la comédie, Maria Mauban a joué dans les théâtres publics et privés, donnant l’une de ses dernières interprétations dans Les monstres sacrés de Jean Cocteau (1992), mis en en scène par Raymond Gérôme, avec pour partenaires Michèle Morgan et Jean Marais

Mais sa plus belle prestation de théâtre fut peut-être dans Sarah et le cri de la langouste (1982), mis en scène par Georges Wilson, où elle succédait à Delphine Seyrig. Le 7e art n’a pas assez utilisé ses qualités et Maria Mauban fut souvent cantonnée dans de piètres productions. Faire-valoir de Tino Rossi (Le chanteur inconnu, 1947), elle remplaça Claude Gensac pour le rôle de Mme Cruchot dans Le gendarme et les extra-terrestres (1979). Entre les deux films, elle fut dirigée par Cayatte, Verneuil ou Molinaro, dans des bandes souvent oubliées. Vedette des années 50, elle a tourné des œuvres trop mineures pour parvenir au statut de star. Mais elle eut une période italienne honorable, incarnant la jeune boiteuse dont s’éprend George Sanders dans Voyage en Italie, réalisé par Roberto Rossellini en 1954. La télévision lui a aussi permis de briller, et certains se souviendront de Marie Stuart (S. Lorenzi, 1959). Maria Mauban avait été mariée à Claude Dauphin et était la mère de l’acteur Jean-Claude Dauphin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article