La Biographie de Katharine Hepburn

Publié le par Gala

Katharine Hepburn - Date de naissance : dimanche 12 mai 1907 (age: 96 ans) - Date de décès : dimanche 29 juin 2003.

La Biographie de Katharine Hepburn

Katha­rine Hepburn naît le 12 mai 1907 dans le Connec­ti­cut. La plus grande actrice de légende selon le clas­se­ment de l’AFI a marqué le cinéma améri­cain de sa person­na­lité bien trem­pée. Trau­ma­ti­sée par la mort de son frère à 14 ans, elle devint si renfer­mée qu’elle fut scola­ri­sée à la maison par un père méde­cin et une mère sufra­gette. Mais à 19 ans, Katha­rine décide de se lancer à corps perdu dans le théâtre malgré les obstacles. La jolie jeune fille peine à séduire la presse; elle épouse un homme d’af­faires pour ne plus se soucier des ques­tions finan­cières et suivre ainsi les cours d’art drama­tique de Lee Stras­berg.

Miss Kate persé­vère et part à la conquête d’Hol­ly­wood où son physique svelte et diaphane séduit le réali­sa­teur David O. Selz­nick. La compli­cité est au rendez-vous et le duo tour­nera plus de sept films ensemble. Katha­rine se spécia­lise dans les rôles indé­pen­dants et est à l’af­fiche des Quatre filles du Docteur March ou encore de La Rebelle. Dès son troi­sième film, Morning Glory, elle décroche l’Oscar de la meilleure actrice. En 1938, elle forme un tandem inou­bliable à l’écran aux côtés de Cary Grant, dans la cultis­sime comé­die loufoque L’Im­pos­sible Monsieur Bébé.

En 1940, elle connaît à nouveau le succès dans Indis­cré­tions, où elle donne la réplique à James Stewart sous la direc­tion de George Cukor. Dans La Femme de l’an­née, elle rencontre Spen­cer Tracy. Le coup de foudre est fulgu­rant et les acteurs vivent une passion adul­tère, devant le refus de Spen­cer de divor­cer. Ils tour­ne­ront plus de dix films ensemble, vivant une histoire secrète pendant trente ans. Au cours des années 1950, Katha­rine alterne entre les planches de Broad­way et les grosses produc­tions comme L’Odys­sée de l’Afri­can Queen aux côtés de Humphrey Bogart. Elle fait une appa­ri­tion remarquée dans la cynique comé­die Devine qui vient dîner ? et joue des rôles de femmes aigries mais toujours fortes et indé­pen­dantes, sa marque.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article