Le but de Poutine est d'« éliminer l'Ukraine », assure Kiev

Publié le par Le Monde

Le premier ministre de l'Ukraine, Arseni Iatseniouk, a appelé samedi 13 septembre les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) à se porter garants du plan de paix en Ukraine, jugeant que « le but de Vladimir Poutine est non seulement les régions de Donetsk et de Louhansk [régions séparatistes de l'Est], mais aussi de prendre l'Ukraine entière » et de « l'éliminer en tant qu'Etat indépendant ».

 

 

Vladimir Poutine, le 29 juillet

Vladimir Poutine, le 29 juillet

« Il ne peut pas accepter l'idée que l'Ukraine fasse partie de la famille européenne, il veut restaurer l'Union soviétique », a ajouté M. Iatseniouk alors que Kiev ratifiera mardi l'accord historique d'association avec l'UE, concrétisant son éloignement du giron russe. Selon lui, la prochaine étape serait la création d'un « couloir » reliant la frontière russe à la péninsule ukrainienne de la Crimée, annexée par la Russie en mars, et en passant par plusieurs régions du sud de l'Ukraine.

« NOUS NE SOMMES PAS ASSEZ FORTS »

M. Iatseniouk a souligné qu'il était « prématuré » de parler d'un règlement, huit jours après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu scellé par Kiev et les séparatistes prorusses avec la participation de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) :

« L'idée d'avoir un accord bilatéral [de paix] avec la Russie n'est pas la meilleure. Je suis pour le format de Genève avec les Etats-Unis, l'UE et la Russie ; nous ne sommes pas assez forts pour mener des négociations bilatérales avec la Russie. »

Lors d'une conférence réunissant des parlementaires et des hommes d'affaires ukrainiens et européens à Kiev, le chef du gouvernement s'est félicité des nouvelles sanctions contre Moscou dévoilées la veille par l'UE et les Etats-Unis.

Le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a de son côté accusé samedi les Etats-Unis de vouloir « aggraver le plus possible cette crise afin d'utiliser l'Ukraine comme monnaie d'échange dans sa nouvelle tentative d'isoler et d'affaiblir la Russie. »

« ARRÊTER LE MASSACRE »

L'Ukraine et les Occidentaux accusent la Russie d'armer les insurgés prorusses et d'avoir envoyé des troupes régulières dans l'est de l'Ukraine, ce que Moscou dément. L'idée du cessez-le-feu conclu à Minsk, en Biélorussie, « est d'arrêter le massacre » dans le conflit de cinq mois qui a fait plus de 2 700 morts, a expliqué M. Iatseniouk.

Sur le terrain, l'armée ukrainienne affirmait avoir repoussé vendredi un assaut rebelle de l'aéroport de Donetsk, bastion des séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine, en dépit de la trêve. Mais de violents tirs d'artillerie continuaient à retentir dans la journée de samedi.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article