Les pays de l'Otan démentent toute aide létale à l'Ukraine

Publié le par France Info Clara Beaudoux

Plusieurs pays de l'Otan ont démenti dimanche les affirmations d'un conseiller du président ukrainien selon lesquelles cinq Etats membres de l'Alliance avaient accepté de fournir des armes à l'Ukraine.

Dans le sud de Marioupol dimanche

Dans le sud de Marioupol dimanche

Plusieurs pays de l'Otan ont démenti dimanche les affirmations d'un conseiller du président ukrainien Petro Porochenko selon lesquelles cinq Etats membres de l'Alliance atlantique, dont la France, avaient accepté de fournir des armes et une assistance militaire à l'Ukraine. "Cette information est inexacte. L'Italie, avec d'autres pays de l'UE et de l'Otan, prépare une aide militaire non létale, comme des gilets pare-balles et des casques pour l'Ukraine", a dit un représentant du ministère italien de la Défense. "Aucune offre d'assistance létale n'a été faite à l'Ukraine", a dit un haut responsable américain.

Plus tôt dimanche, un conseiller du président ukrainien Petro Porochenko avait indiqué sur sa page Facebook : "Lors du sommet de l'Otan, des accords ont été conclus sur la fourniture de conseillers militaires et d'équipements d'armements modernes par les Etats-Unis, la France, l'Italie, la Pologne et la Norvège". Le conseiller Iouri Lissenko n'a pas fourni de détails supplémentaires.

Une fausse annonce exprès ?

Petro Porochenko avait assisté au sommet des pays alliés qui se sont réunis pendant deux jours cette semaine à Newport au Pays de Galles. Les responsables de l'Otan avaient expliqué que l'Alliance ne fournirait pas d'armes à l'Ukraine qui ne fait pas partie de l'organisation mais que les Etats membres pouvaient prendre cette initiative à titre individuel.

L'annonce faite par Iouri Litsenko pourrait avoir été dictée par des raisons de politique intérieure afin d'illustrer un certain degré d'engagement de l'Otan auprès de l'Ukraine.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article