Les Sept Péchés capitaux

Publié le par Collectif

Les Sept Péchés capitaux (I sette peccati capitali) est un film à sketches franco-italien réalisé en 1951, sorti en 1952. Dans une fête foraine, un meneur de jeu attire les badauds et illustre pour eux les sept péchés capitaux.

Les Sept Péchés capitaux - Jean DrévilleLes Sept Péchés capitaux - Jean Dréville

Les Sept Péchés capitaux - Jean Dréville

Fiche technique

  • Titre français : Les Sept Péchés capitaux
  • Titre italien : I sette peccati capitali
  • Musique : René Cloërec, Yves Baudrier
  • Production : Henry Deutschmeister, F. Kretschmer, Turi Vasile
  • Société de production : Franco-London Film (Paris), Film Costellazione (Rome)
  • Société de distribution : France : Gaumont ; Drapeau de l'Italie Italie : Twentieth Century Fox
  • Pays d’origine : France, Italie
  • Langue : français, italien
  • Format : Noir et blanc - 35 mm - Son Mono
  • Genre : Comédie dramatique
  • Dates de sortie : Italie : 27 mars 1952 ; France : 30 avril 1952

L'Avarice et la colère

Un propriétaire, M. Alvaro, dont la femme est coléreuse, refuse un délai à l'un de ses locataires, Edouardo, qui ne peut payer son loyer. La dernière colère de l'épouse permettra au locataire de s'acquitter de sa dette.

Fiche technique

  • Réalisation : Eduardo De Filippo
  • Scénario : Eduardo De Filippo, Charles Spaak, d'après une œuvre d'Hervé Bazin
  • Décors : Ugo Bloettler
  • Photographie : Enzo Serafin

Distribution

  • Isa Miranda : Mme Alvaro
  • Eduardo De Filippo : Edouardo
  • Paolo Stoppa : M. Alvaro
 
 

La Paresse

Une fois de plus, les hommes fabriquent des engins de plus en plus meurtriers ; Saint Pierre envoie sur terre La Paresse pour modérer leur ardeur. Le monde tombe alors dans la léthargie. Le saint doit venir lui-même parmi les hommes pour demander à la Paresse de modérer son ardeur. L'équilibre est alors rétabli.

Fiche technique

  • Réalisation : Jean Dréville
  • Scénario, Adaptation, Dialogues : Carlo Rim
  • Décors : Auguste Capelier
  • Photographie : André Thomas
  • Son : Georges Leblond
  • Montage : Claude Nicole

Distribution

  • Noël-Noël : le directeur
  • Jacqueline Plessis : la Paresse
  • Louis de Funès : Gaston Martin
  • Madeleine Barbulée : la secrétaire
  • Paul Azaïs : le patron du restaurant
  • Claire Gérard : la Belge
  • Janine Miller : la standardiste
  • Jean Solar : le secrétaire

La Luxure

Les premiers émois d'une adolescente, Chantal, qui se croit enceinte, rapprochent celui qu'elle croit être son séducteur, Ravila, et sa mère, Mme Bianca, la belle aubergiste.

Fiche technique

  • Réalisation : Yves Allégret
  • Scénario, Adaptation, Dialogues : Jean Aurenche et Pierre Bost, d'après une nouvelle de Jules Amédée Barbey d'Aurevilly
  • Décors : Auguste Capelier
  • Photographie : Roger Hubert
  • Son : Jean Rieul

Distribution

  • Viviane Romance : Madame Blanc
  • Franck Villard : Ravila
  • Francette Vernillat : Chantal
  • Maurice Ronet : le curé
  • Philippe Richard : l’évêque
  • Jacques Fabbri : Julien
  • Claude Arvelle : la servante
  • Sophie Sel : l'amie de Chantal
  • Gabriel Gobin : le gendarme

La Gourmandise

Hébergé pour la nuit par un couple de paysans, un médecin de campagne, Antonin, est invité, après le souper au cours duquel il a fort apprécié un excellent fromage, à partager la couche de ses hôtes. La sensuelle paysanne fait quelques avances à son invité et lui demande ce qu'il désire. Antonin se lève aussitôt pour terminer le fromage.

Fiche technique

  • Réalisation : Carlo Rim
  • Scénario, Adaptation, Dialogues : Carlo Rim
  • Décors : Auguste Capelier
  • Photographie : Robert Lefebvre
  • Son : Louis Kieffer
  • Montage : Louisette Hautecœur

Distribution

  • Henri Vidal : Henri et Antonin
  • Claudine Dupuis : la paysanne
  • Jean Richard : le paysan
  • Paul Faivre : un joueur de cartes
  • Yvonne Yma : une convive

L'Envie

Camille une jeune Française jalouse de l'affection que son époux Olivier, un peintre, porte à sa chatte, jette le félin du haut d'une terrasse. Se rendant compte que sa femme est envieuse, le peintre se sépare d'elle.

Fiche technique

  • Réalisation : Roberto Rossellini
  • Scénario, Adaptation, Dialogues : Diego Fabbri, Roberto Rossellini, Liana Ferri, Turi Vasile, d'après le roman "La Chatte" de Colette
  • Décors : Ugo Boettler
  • Photographie : Enzo Serafin
  • Montage : Louisette Hautecœur

Distribution

  • Andrée Debar : Camille
  • Orfeo Tamburi : Olivier
  • Nicola Ciarletta : le modèle

L'Orgueil

Des revers de fortune se sont abattus sur Mme de Pallières et sa fille Anne-Marie. Cette dernière, invitée à une réception, refuse de se prêter à la fouille qui suit le vol d'un bijou, puis elle jette son sac dans lequel on découvre quelques sandwiches qu'elle avait subtilisés pour les apporter à sa mère. Le bijou retrouvé, elle quitte fièrement le bal.

Fiche technique

  • Réalisation : Claude Autant-Lara
  • Scénario, Adaptation, Dialogues : Jean Aurenche, Pierre Bost, Claude Autant-Lara
  • Décors : Max Douy
  • Costumes : Pierre Balmain
  • Photographie : André Bac
  • Son : Jean Rieul
  • Montage : Madeleine Gug

Distribution

  • Michèle Morgan : Anne-Marie de Pallières
  • Françoise Rosay : Élisabeth de Pallières
  • Louis Seigner : Oncle Henri
  • Jean Debucourt : Monsieur Signac
  • Yolande Laffon : Madame Signac
  • Marcelle Praince : la présidente
  • Marguerite Cassan : Isabelle Signac
  • Frédérique Hébrard : la jeune fille
  • Robert Auboyneau : le plaisantin
  • Julienne Paroli : la bonne
  • Yves Brainville : le commandant
  • Germaine Stainval : une invitée
  • Sacha Pitoëff : le pianiste

Le Huitième péché

L'illustration terminée, le bateleur harangue la foule en lui demandant de ne pas succomber au huitième péché capital, l'imagination, et de ne jamais porter un jugement sur les seules apparences. Il est à noter que ce huitième épisode ne figure pas dans la version italienne. On y voit sept personnages aux allures équivoques entrer dans un endroit mal défini. Ainsi, un jeune marin arrive en taxi avec un gros évêque qui règle la course. Puis un homme souriant costumé en mandarin offre des bonbons à une fillette ; une dame qu'on pourrait prendre pour une mère maquerelle s'adresse à une jolie femme dénudée, un africain torse nu sert de guide aux nouveaux arrivants. Mais tout ceci est une mise en scène destinée à un peintre et non ce que tout aurait pu nous conduire à penser. Ces sept personnages sont réunis sur un tableau intitulé "Ils ont tout vu".

Fiche technique

  • Réalisation : Georges Lacombe
  • Scénario, Adaptation, Dialogues : René Wheeler, d'après une idée de Léo Joannon
  • Décors : Max Douy
  • Photographie : Robert Lefebvre
  • Son : Jean Rieul

Distribution

  • Gérard Philipe : le meneur de jeu et le peintre
  • Robert Dalban : le forain
  • Alfred Baillou : le bossu

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article