Allemagne : une souscription pour acquérir un tableau volé par les nazis

Publié le par Le Point par Frédéric Therin à Munich

Allemagne : une souscription pour acquérir un tableau volé par les nazis

Le musée de Wiesbaden a accroché une toile de Hans von Marées à l'envers. Objectif : lever 93 000 euros pour dédommager les héritiers de son propriétaire spolié.

Le directeur du musée de Wiesbaden avait été chargé par Hitler de "récupérer" un maximum d'oeuvres

Le directeur du musée de Wiesbaden avait été chargé par Hitler de "récupérer" un maximum d'oeuvres

Cachez cette oeuvre que je ne saurai voir... Le musée de Wiesbaden à l'ouest de l'Allemagne a eu une idée pour le moins originale afin de créer le "buzz" et de tenter d'excuser ses erreurs passées. Le tableau baptisé Le Rafraîchissement a été posé à l'envers contre le mur d'une salle d'exposition. Les curieux ne peuvent ainsi voir que l'arrière du cadre et de la Toile sur laquelle a été inscrit le numéro de référencement "234". Les conservateurs tentent ainsi d'attirer l'attention des visiteurs pour les convaincre de participer au rachat de cette peinture.

La toile retournée de Hans von Marées Musée de Wiesbaden

La toile retournée de Hans von Marées Musée de Wiesbaden

L'oeuvre de l'artiste allemand Hans von Marées appartient pourtant déjà à la collection du musée. Mais cette dernière, comme de nombreuses autres conservées à Wiesbaden, a été achetée sous la contrainte par les nazis à ses propriétaires juifs. Max Silberberg, un industriel de Breslau qui a trouvé la mort avec sa femme dans le camp d'extermination d'Auschwitz, a été obligé de vendre Le Rafraîchissement au Troisième Reich en 1934. Depuis 1980, le tableau est entreposé dans les réserves du musée en raison de son lourd passé.

"Il n'est jamais trop tard pour bien faire"

La galerie s'est récemment engagée à le présenter de nouveau au grand public si elle parvenait à lever 93 000 euros auprès de donateurs privés. Cette somme, qui sera reversée aux héritiers de Max Silberberg, représente le tiers de la valeur de la peinture, mais le reste de l'argent sera versé par le ministère de la Culture du Land de Hesse et par l'association des Amis du musée de Wiesbaden. "Il n'est jamais trop tard pour bien faire", précise un communiqué publié sur la Toile.

Ce musée dont un des directeurs fut Hermann Voss, qui avait été chargé par Adolf Hitler de récupérer un maximum d'oeuvres d'art pour le projet de musée du Führer à Linz en Autriche, a déjà rendu ou racheté ces dernières années deux tableaux aux héritiers de collectionneurs juifs dépossédés.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article