Mort de Marie Dubois, actrice star de la Nouvelle Vague

Publié le par Cosmopolitan

L'actrice Marie Dubois est mort à l'âge de 77 ans le 15 octobre 2014. Elle a joué pour les plus grands auteurs de la Nouvelle Vague comme Truffaut, Godard, Chabrol et Rohmer et avait reçu la Légion d'honneur en 2013.
 

Mort de Marie Dubois, actrice star de la Nouvelle Vague

Marie Dubois nous a quittés. L'actrice qui a fait sensation dans le cinéma d'avant-garde des années 60-70 est morte le 15 octobre 2014, a annoncé son agent. Atteinte de sclérose en plaques, elle s'est éteinte à Lescar, près de Pau, à l'âge de 77 ans. Marie Dubois, de son vrai nom Claudine Lucie Pauline Huzé, a commencé sa carrière en 1959 avec Eric Rohmer et confie sa carrière aux réalisateurs de la Nouvelle Vague comme Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, ou François Truffaut.

Après des cours d'art dramatique, elle joue à la télévision dans deux projets : La caméra explore le temps et Les cinq dernières minutes. C'est dans ce dernier que François Truffaut la remarque et décide de la faire jouer dans Tirez sur le pianiste. François Truffaut, subjugué par cette jeune actrice à la beauté singulière lui fait changer de nom pour le nom de scène de Marie Dubois, en référence à l'héroïne du roman éponyme de Jacques Audiberti sorti en 1952. Marie Dubois, abonnée à la Nouvelle Vague, joue dans les classiques Jules et Jim de François Truffaut, Une femme est une femme de Jean-Luc Godard ou Claude Chabrol (Rien ne va plus). Mais l'actrice joue aussi dans des films grand public pour des réalisateurs comme Georges Lautner (Le monocle noir), Henri Verneuil (Week-end à Zuydcoote, Le serpent), Edouard Molinaro (La chasse à l'homme), Claude Sautet (Vincent, François, Paul et les autres, Garçon !), Roger Vadim (La ronde), Alain Corneau (La Menace) et même Alain Renais pour Mon oncle d'Amérique avec Gérard Depardieu. Marie Dubois joue dans L'Age ingrat, crève l'écran dans La grande vadrouille qui fait d'elle une star auprès de Bourvil qu'elle retrouve en 1965 avec Lino Ventura dans Les grandes gueules. Louis Malle la dirige avec Jean-Paul Belmondo dans Le Voleur. A la télé, Marie Dubois a joué dans des téléfilms et des séries comme Les cinq dernières minutes, Maria Vandamme ou encore Maigret.

La Française Marie Dubois plait aussi aux Etats-Unis avec son beau blond et ses yeux bleus. On la retrouve dans le film Gonflés à bloc avec les superstars Tony Curtiss, Jack Hawkins et Peter Cook. Bourvil et Mireille Darc se glissent aussi dans le casting. Elle est récompensée en 1972 d'un par l'Académie Nationale du Cinéma pour son rôle dans Les Arpenteurs où elle campe Alice. Les César lui offrent le prix de la Meilleure actrice dans un second rôle en 1977 pour La Menace d'Alain Corneau.

Maire Dubois était atteinte de scléroses en plaques, dont les premiers symptôme se déclarent à 23 ans, alors qu'elle est à l'aube de sa carrière. Après 20 années de répit, elle est rattrapée par la maladie. A la fin des années 70, donc, elle réduit la cadence de ses films, elle qui a enchaîné les succès. Sa dernière apparition au cinéma remonte à 1999, pour le film A vot' service d'Eric Bartonio. En 2001, elle joue dans le téléfilm Le bon fils. A partir de 2001, Marie Dubois devient un vibrant symbole de la sensibilisation et de la lutte contre la scléroses en plaques et parle publiquement de sa maladie. Elle joue même dans une campagne de pub réalisée par Alain Corneau qui l'a dirigée par le passé. Marie Dubois laisse une fille, Dominique, née de son union avec Serge Rousseau, lui aussi acteur, mort en novembre 2007. Marie Dubois s'est éteinte dans sa maison de retraite, avec sa fille auprès d'elle. Après la mort de son mari, l'actrice s'était rapprochée de sa fille qui vivait dans le Sud-ouest. En janvier 2013, elle a reçu la Légion d'honneur remise par Aurélie Filippetti ministre de la Culture d'alors. Marie Dubois sera enterrée à Ville-d'Avray, dans les Hauts-de-Seine, à côté de son mari.

Publié dans Avis de décès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article