Allemagne: le portail du camp nazi de Dachau a été volé

Publié le par BFMTV

Une porte en fer forgé portant l'inscription "Arbeit macht frei" a été dérobée dimanche à l'ancien camp de concentration de Dachau, près de Munich. La même inscription avait été volée au camp d'Auschwitz en Pologne en 2009.

La porte en fer forgé du camp de concentration de Dachau en Allemagne

La porte en fer forgé du camp de concentration de Dachau en Allemagne

Qui a volé le portail du camp de concentration nazi de Dachau ? La question reste un mystère, surtout quand le butin mesure 2 mètres sur 1. La porte en fer forgé portant l'inscription "Arbeit macht frei" (Le travail rend libre) a été dérobée par des inconnus, probablement dans la nuit de samedi à dimanche, malgré une surveillance du site 24h/24 par des agents de sécurité.

Appelée tôt dimanche matin, la police bavaroise n'a pu que constater la disparition de la porte, mesurant pourtant 2 mètres sur 1, du camp de Dachau, situé à quelques kilomètres de Munich. Selon une source policière, les individus ont dû d'abord escalader la porte principale avant d'emporter leur butin sans doute à l'aide d'un véhicule, entre deux rondes. 

Un "acte ignoble"

Car malgré une surveillance permanente des lieux par des agents de sécurité, le site, symbole de la barbarie nazie, n'est pas équipée de vidéosurveillance. La police espère désormais récolter de nouvelles informations sur le ou les auteurs du vol grâce à un appel à témoins. Le ministre de la Culture de l'Etat de Bavière, Ludwig Spaenle, doit se rendre sur les lieux lundi pour y tenir une conférence de presse. 

Rapidement, la nouvelle de cette disparition a suscité de nombreuses réactions. "Ce vol est une tentative délibérée de nier et effacer les traces des crimes qui se sont déroulés ci", s''est insurgé Gabriel Hammermann, le directeur du Mémorial du camp de concentration de Dachau. Karl Freller, le président de la Fondation des lieux de mémoire bavarois, et élu conservateur du CSU, a lui dénoncé un "acte ignoble". 

Un vol similaire en 2009

Premier camp de concentration allemand ouvert en 1933, Dachau avait servi de modèle au régime nazi. Il était d'abord destiné à l'incarcération de prisonniers politiques. Plus de 206.000 prisonniers, juifs, homosexuels, et autres communautés persécutées par les Nazis, y furent détenus. Plus de 41.000 y furent tués ou moururent d'épuisement, de faim ou de maladie, avant que le camp soit libéré en avril 1945 par les Américains.

Cette affaire n'est pas sans rappeler un autre vol dans un camp de concentration nazi. En décembre 2009, l'inscription métallique originale "Arbeit macht frei" (Le travail rend libre) avait été dérobée à Auschwitz en Pologne. Un ancien leader néonazi suédois de 34 ans avait été condamné en décembre 2010 à 2 ans et 8 mois de prison. Retrouvée scindée en plusieurs morceaux, l'inscription avait été ressoudée en 2011. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article