Une porte du camp de concentration de Dachau volée

Publié le par France Info Baptiste Schweitzer

Une porte avec l'inscription "Arbeit macht Frei" a été dérobée ce week-end devant le camp de Dachau en Allemagne. Un vol similaire avait eu lieu à Auschwitz en 2009.

 

Une porte avec l'inscription "Arbeit macht Frei" a été dérobée ce week-end devant le camp de Dachau en Allemagne

Une porte avec l'inscription "Arbeit macht Frei" a été dérobée ce week-end devant le camp de Dachau en Allemagne

C'est une porte en fer forgé d'une triste valeur symbolique qui a été dérobée dans la nuit de samedi à dimanche à l'ancien camp de concentration de Dachau près de Munich en Allemagne. Une porte historique de deux mètres sur un portant l'inscription "Arbeit macht Frei", le travail rend libre.

Pour le moment la police n'a aucun indice sur le ou les auteurs de ce vol. Selon les premiers éléments de l'enquête, le vol – constaté dimanche matin – aurait eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche entre 23h45 et 05h30. Le site ne dispose pas de système de surveillance, mais il est surveillé 24 heures sur  24 par des agents de sécurité.

"Un acte ignoble"

Ce camp de concentration de Dachau avait été construit en 1933, juste après l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Plus de 206.000 prisonniers y ont été détenus et 41.000 y ont été tués ou son mort d'épuisements. Ce vol a été qualifié "d'acte ignoble" par le président de la Fondation des lieux de mémoire bavarois et élu conservateur (CSU), Karl Freller.

Il y a cinq ans, en 2009, la même inscription a avait été volée à l'entrée du camp d'extermination d'Auschwitz en Pologne. L'instigateur de ce vol était un ancien leader néonazi suédois de 34 ans, Andez Högström. Il avait écopé de deux ans et huit moins de prison en 2010. L'inscription avait été retrouvée en 2011.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article